- PUBLICITÉ -
Deuxième revers de suite pour le FC Boisbriand

Le jeune Boisbriannais Samuel Leblanc

Deuxième revers de suite pour le FC Boisbriand

Première Ligue de soccer du Québec

Dimanche dernier, lors de son deuxième match de la saison, son premier à domicile, le FC Boisbriand n’a pas été en mesure de rivaliser avec le FC Brossard, qui l’a emporté au compte de 4‑1.

Pour l’occasion, une fête d’avant-match avait été prévue pour les partisans, mais elle fut reportée au prochain match local du FC Boisbriand (26 mai) en raison des forts vents et de la basse température.

Brossard marque tôt

L’attaquant brossardois Mohamed Hany Saidi a rapidement démontré que les forts vents n’étaient pas un problème pour lui en faisant bouger les mailles du filet dès la 7e minute de jeu.

Francis Fotso Nono a remis les pendules à l’heure exactement dix minutes plus tard, mais Hany Saidi n’a rien voulu savoir, ajoutant deux autres buts en première demie, soit à la 23e et à la 42e minute. Cédric Carrié a ajouté un but pour porter le pointage à 4‑1 à la 62e minute.

L’entraîneur-chef Antonio Ribeiro a remplacé Samuel Leblanc alors qu’il restait neuf minutes à disputer. De la bouche de l’entraîneur adjoint, Richard Douangmala, la présence d’un joueur de la trempe de Ribeiro a un impact important sur le jeu des Boisbriannais.

Manque de caractère

Après la rencontre, Antonio Ribeiro était déçu du résultat final, sachant très bien que ses joueurs étaient à l’origine de la défaite. «On n’a pas gardé le ballon. On leur donnait tout le temps et ils ont fait de beaux jeux, a analysé l’entraîneur-joueur. Brossard a une équipe qui semble beaucoup plus préparée et qui a beaucoup plus de caractère que la nôtre, ce que tu ne peux pas vraiment travailler avec ton équipe. Tu peux travailler les jeux, les passes et la finition, mais le caractère, c’est dans la tête des joueurs et c’est ce qu’il nous manque.»

Il faut dire que le premier but des Brossardois a ajouté de la pression sur les épaules des locaux, qui n’ont pas profité de leurs opportunités. «On a eu de bonnes opportunités, mais la différence, c’est qu’on les a manquées», a-t-il déclaré.

On prépare la relève

Le FC Boisbriand peut compter sur plusieurs jeunes joueurs (la majorité a moins de 25 ans), mais déjà, on donne du temps de jeu à d’autres, encore plus jeunes. Dimanche, les Boisbriannais Samuel Leblanc (19 ans) et Paolo Saravia-Canessa (18 ans) ont amorcé la rencontre. «Ils semblaient un peu intimidés, mais on va les amener souvent. On va inviter d’autres joueurs (du même âge). Tant qu’à bâtir, on va aussi bâtir avec eux et je suis très content de leur performance.»

Pour ce qui est de l’entraîneur, lui qui a passé une dizaine de minutes sur le terrain, il est satisfait de sa propre performance, même s’il a une responsabilité supplémentaire. «Tu essayes de donner la bonne information et de les encourager, mais tu n’es pas que le coach, tu es aussi un joueur, a expliqué Ribeiro. Pour moi, c’est nouveau et j’essaye de contrôler les deux. Ce n’est pas facile, mais j’y travaille.»

Prochain match

Le prochain rendez-vous à domicile, du FC Boisbriand, aura lieu le dimanche 26 mai. Le match se tiendra au parc régional 640, à compter de 16 h. Entre-temps, le onze boisbriannais visitera le FC Saint-Léonard, ce dimanche à 17 h, au Centre Saint-Jean-Vianney.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top