- PUBLICITÉ -
Deslauriers et Boyer se sont levées

Annie Boyer et son bras bionique ont continué de faire du ravage

Deslauriers et Boyer se sont levées

Volleyball collégial

L’équipe féminine de volleyball division 1 des Nordiques du collège Lionel-Groulx montrait une fiche de 4-4, avant la pause des Fêtes. Elle a ajouté deux victoires, la fin de semaine dernière, grâce entre autres aux belles performances de Catherine Deslauriers et Annie Boyer.

Samedi, les ouailles de Danyk Sauro croisaient le fer avec les Astrelles de l’Abitibi et la rencontre s’est soldée par un gain en trois manches de 25-16, 25-20 et 25-21.

Annie Boyer a mis à profit son bras bionique pour enregistrer 15 attaques marquantes, ce qui est énorme pour un match de trois sets. Catherine Larose en a obtenu sept tandis que Catherine Deslauriers en a réalisé six.

«Annie avait une belle complicité avec Kim Robitaille, la passeuse de l’an dernier, a indiqué Sauro. Il fallait un petit ajustement avec Lara (Gagnon), qui en est à sa première année dans le circuit, mais les deux commencent à bien se lire et ça paraît.»

Sauro s’attendait à une victoire contre les Astrelles, puisque cette formation a perdu quelques joueuses depuis le début de la saison, ce qui a affaibli l’équipe.

«On a eu de la difficulté à trouver notre rythme parce que l’opposition n’était pas au même point que ce à quoi nos filles sont habituées, a-t-il indiqué. Nous n’avons pas eu beaucoup de blocs, dans ce match, parce qu’elles n’ont pas attaqué. C’était plutôt des placements ou des balles roulées.»

Un match en dents de scie

Dimanche, les Térésiennes ont offert une performance avec des hauts et des bas pour finalement l’emporter en quatre manches, contre les représentantes de l’Outaouais.

«On savait que ça n’allait pas être un match facile, a indiqué Sauro. La veille, elles avaient battu Bois-de-Boulogne et en début de saison, nous l’avions emporté en cinq manches.»

Les Nordiques ont commencé en force pour gagner la première manche 25-19, mais ont réduit la cadence au deuxième set pour s’incliner 21-25.

Les filles de Lionel-Groulx tiraient de l’arrière 20-12 quand Catherine Larose s’est présentée au service. Quand elle a cédé le ballon aux rivales, le pointage était de 22-20 pour les Nordiques.

«Disons que la combinaison Catherine Larose au service et Catherine Deslauriers en attaque nous a permis de revenir dans cette manche», a insisté le pilote.

«Je crois que Catherine (Deslauriers) a réussi toutes ses attaques marquantes dans cette manche. Elle a eu la même intensité du début à la fin du match», a-t-il ajouté.

Au total, ce sont 17 attaques marquantes que Deslauriers a réussies tandis que Boyer a fini la rencontre avec 13. De son côté, Catherine Larose a obtenu sept attaques décisives.

Au niveau du bloc, Isa Beauchamps s’est dressée tel un mur pour contrer cinq attaques adverses.

Les Nordiques joueront leur prochain match le dimanche 27 janvier contre les puissantes représentantes d’Édouard-Montpetit.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Mariage 3k
- PUBLICITÉ -
Top