- PUBLICITÉ -

Si Bruce le dit!: Des erreurs qui font mal

Nous avons vécu une séquence de trois matchs plus difficile, alors que la formation a entre autres affronté deux puissances de la ligue, soit l’Océanic de Rimouski (vendredi dernier) et le Phœnix de Sherbrooke (dimanche). Nous n’avons pas joué du mauvais hockey, à vrai dire. Ce n’est pas une question de mauvaise attitude ou de manque d’effort.

Des erreurs expliquent ces deux défaites. Les adversaires comptent sur un alignement complet, talentueux et puissant. Ils ont simplement profité de ces erreurs que nous avons commises. De notre côté, nous n’avons pas réussi à capitaliser sur nos chances de marquer.

J’ai vu des athlètes qui font preuve de beaucoup de caractère et lors du match présenté à Rimouski, nous sommes revenus très forts, avec autorité, alors que nous tirions de l’arrière par plusieurs buts. Les joueurs n’ont pas su profiter d’opportunités, mais nous avons sans doute joué selon notre identité. Nos jeunes ont définitivement fait preuve d’acharnement au cours de la dernière fin de semaine.

Nos matchs contre Rimouski et Sherbrooke sont l’exemple du fait que le pointage final n’est pas l’unique facteur à considérer lorsqu’on analyse un match. Le pointage ne détermine pas les efforts d’une formation. Plusieurs facteurs sont à considérer. Je le répète: malgré ce résultat décevant, nous n’avons pas joué du mauvais hockey. Lors de la dernière rencontre, face au Phœnix, nous avons très bien limité les chances de marquer de nos vis-à-vis.

En marge des prochains matchs, et d’une séquence plus difficile, je ne change en rien mon approche dans le cadre des entraînements, en tant qu’instructeur-chef. Il s’agira de peaufiner notre jeu et les détails importants qui nous permettront d’aller chercher des victoires importantes. Nous sommes en bonne position au classement. Il faut mettre l’emphase sur le positif et sur l’identité qui est nôtre.

Sur ce, bonne semaine chers partisans!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top