- PUBLICITÉ -
Déjà trop tard pour les Nordiques

(Photo Hugo Vincent)

Déjà trop tard pour les Nordiques

Soccer collégial masculin AAA

Même s’il reste un match à comptabiliser, il est déjà trop tard. L’équipe collégiale masculine de soccer AAA du Collège Lionel-Groulx ne pourra terminer la saison parmi les quatre premières équipes, ce qui met fin aux espoirs de participer aux Championnats provinciaux.

Le week-end dernier, les Nordiques ont ajouté une défaite et un match nul à leur fiche, ce qui a scellé leur destin.

Vendredi, Lionel-Groulx a d’abord subi un revers de 2-0 face aux Élans du Collège François-Xavier Garneau. «Nous avions l’équipe pour les battre, c’était un match serré où nous avions eu plusieurs chances, mais lorsque tu marques zéro but, il faut s’attendre à ce résultat», explique l’entraîneur adjoint Daniel Charbonneau, à qui l’entraîneur-chef Armando Melo avait laissé les commandes, puisqu’il devait purger un match de suspension.

Cette cinquième défaite en sept matchs ne laissait plus beaucoup de marge de manœuvre au onze térésien en vue de leur rencontre contre Sainte-Foy, dimanche. «Nous n’avions qu’un seul objectif en tête et c’était la victoire puisque tout autre résultat nous éliminait des séries de fin de saison», raconte pour sa part Melo.

Conscients de l’enjeu, les Nordiques ont très bien amorcé le match, démontrant qu’ils étaient en contrôle du ballon. «Nous avons tout de suite mis Sainte-Foy sur les talons», affirme l’entraîneur-chef. C’est leur capitaine, Maxime Leconte, qui est parvenu à donner l’avance aux siens à la 20e minute de jeu, sur un tir de pénalité.

Sainte-Foy est tout de même restée dans la course, en marquant à la 35e minute, rendant le pointage égal avant la fin de la première demie. «Il y a eu un peu de manque de communication en défense. Ça a été le seul tir de nos adversaires avant la mi-temps, tandis que nous en avions 10», regrette le dirigeant des Nordiques.

En deuxième demie, Alexandre Alivojvodic a permis aux Nordiques de reprendre les devants alors qu’il ne restait que 10 minutes au match, mais la réplique de Sainte-Foy ne s’est pas fait trop attendre. Leur deuxième tir de la rencontre, effectué trois minutes plus tard, a porté la marque finale à 1-1. «C’est un match à l’image de notre saison. C’est un match où tu domines sans arriver à capitaliser. Ça nous a coûté plusieurs points cette saison», résume Melo.

Actuellement sixièmes avec une fiche de huit points, les Nordiques ne sont qu’à trois points de la quatrième place occupée par Sainte-Foy. Toutefois, même advenant le meilleur scénario, qui serait une victoire de Lionel-Groulx vendredi contre les joueurs de John Abbott, cinquièmes au classement, jumelée à une défaite de Sainte-Foy, il n’y a plus d’espoir. «Nous serions à égalité au quatrième rang avec Sainte-Foy, mais leur victoire sur nous en début de saison départagerait les deux équipes en leur faveur», rappelle Melo.

Ironiquement, les Nordiques ont leur alignement complet pour la première fois de la saison à leur dernière rencontre au programme. Ils reçoivent pour l’occasion John Abbott, au parc Ducharme. «Avec les conflits d’horaire, les suspensions et les blessures, ça n’avait pas été encore possible», explique l’entraîneur. Le onze térésien tentera de sauver l’honneur, puisque Lionel-Groulx n’a encore remporté aucun match à domicile cette saison. «C’est pourtant l’endroit où ça aurait dû être notre force, mais nous n’avons pas été en mesure d’apprivoiser le parc Ducharme. On va tout donner et tenter de finir sur une bonne note», souhaite Melo.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top