- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Déçus, les Kodiaks terminent quatrièmes

Basketball en fauteuil roulant

Les Kodiaks des Laurentides terminent leur saison à l’ingrate quatrième position du classement général de la Ligue québécoise de minibasket. Au championnat provincial, la formation de Claude Gingras n’a pu faire mieux.

L’entraîneur adjoint, Paul Desjardins, convient que la formation avait de plus glorieuses visées pour le championnat provincial. «Nous pensions être à la hauteur pour participer à la finale, mais il y a des aspects du jeu qui n’ont pas été exécutés», explique-t-il.

Assurés de jouer deux matchs, les Mini-Kodiaks ont remporté la rencontre les opposant aux Mini-Pat’s de Sherbrooke, 39 à 23. Ils se sont ensuite inclinés, 74 à 50, contre les Minikami de Saint-Hyacinthe, éliminant du coup leur chance de prendre part à la finale. Ils ont, au bout du compte, mis fin à leur participation avec une victoire de 42 à 18 contre les mêmes Mini-Pat’s.

La formation laurentienne termine ainsi au quatrième rang du classement, ce qui est à l’image de sa saison. Ils sont devancés par les Mini-Bulldogs de Québec, les Mini-Tornades de CIVA et les Minikami de Saint-Hyacinthe. «La formation de Saint-Hyacinthe est notre bête noire. Nous serions meilleurs qu’eux si nous appliquions notre jeu défensif comme il le faut. C’est ce qui nous fait défaut. Notre protection de la bouteille n’est pas adéquate. Nous avons accueilli beaucoup de nouveaux joueurs cette année. Ça n’a pas aidé», estime Paul Desjardins. Les Mini-Kodiaks avaient la capacité de battre la formation de Saint-Hyacinthe, l’ayant déjà réalisé en début de saison.

Il convient que la saison 2009-2010 en était une de reconstruction, la moitié des membres de l’équipe étant de nouveaux joueurs. Rappelons que la formation mixte est composée de jeunes âgés de moins de 16 ans. «Pour certains, il est non seulement nouveau de jouer au basketball, mais de jouer en fauteuil roulant. Ça prend beaucoup de pratique pour manier le fauteuil de façon efficace et de s’y adapter», fait-il remarquer.

Selon lui, l’équipe aurait dû terminer plus haut au classement compte tenu de sa base solide. «C’est une question de stratégie et de compréhension du jeu. Nous voulions terminer parmi les deux premiers rangs au classement», mentionne-t-il.

De mieux en mieux

L’entraîneur adjoint souligne la progression de deux des joueuses de l’équipe. Sélectionnée par les entraîneurs des équipes adverses, Soledad Lebrun a mérité le titre de la joueuse s’étant le plus améliorée de la saison. Paul Desjardins la surnomme la «petite capitaine», non parce qu’elle occupe ce poste au sein de l’équipe, mais parce qu’elle joue un rôle de chef au sein de celle-ci et qu’elle est celle qui crée les jeux sur le terrain. Il souligne également le progrès de la défenseuse Anne-Véronique Leblanc.

Il indique que l’attaquant Alexandre Courcelles s’est avéré le meilleur marqueur de son équipe cette saison, lui qui en est à sa dernière année avec les Kodiaks en raison de son âge.

Si la saison régulière est terminée, les Kodiaks des Laurentides poursuivent tout de même l’entraînement. Ils entendent se reprendre au Défi sportif qui se tiendra du 28 avril au 2 mai. «Nous avons remporté le bronze en 2009. Il n’est nullement question d’être plus bas que ça», affirme-t-il. Une compétition se déroulera également à Saint-Eustache, le 15 mai prochain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top