- PUBLICITÉ -
De l’Académie Sainte-Thérèse: Trois gymnastes font belle figure

L’athlète Gabrielle Deslauriers poursuit sa progression en quête d’un titre de niveau national.

De l’Académie Sainte-Thérèse: Trois gymnastes font belle figure

Les athlètes du club de gymnastique de l’Académie Sainte-Thérèse (AST) ont le vent dans les voiles. Les compétitions auxquelles elles ont participé dans les derniers mois laissent d’ailleurs présager une année florissante pour le club qui pourrait ainsi accéder à des niveaux jamais atteints. Leur objectif: des podiums au prochain Championnat québécois, au Championnat canadien de l'Est et au Championnat canadien.

C’est du moins la tendance qui se dessine avec les performances de trois athlètes de haute performance qui cheminent au sein de l’organisation, soit Gabrielle Deslauriers, Emma Richer et Elizabeth Cimachowicz. Toutes trois ont bien performé lors des compétitions de décembre dernier en obtenant respectivement les 2e, 6e et 9e places de leur catégorie.

Niveau national

- Publicité -

Pour la Blainvilloise Gabrielle Deslauriers, 12 ans, qui excelle dans la catégorie haute performance novice, cette année en sera une remplie de défis. En effet, elle s’est récemment qualifiée pour la compétition Élite Canada, qui aura lieu du 4 au 7 février prochain à Halifax et qui réunira les meilleures gymnastes canadiennes.

Gabrielle avait déjà atteint l’an dernier le niveau national, mais n’avait pas réussi à se tailler une place sur le podium. «Comparativement à l’an dernier, je sais à quoi m’attendre. Je me sens plus sûre de moi et moins stressée», confie l’athlète. Précisons qu’advenant un podium, elle pourrait éventuellement participer à des compétitions internationales.

Cette année sera également un défi de taille pour Elizabeth Cimachowicz et Emma Richer, 12 ans, qui pourraient aussi se démarquer. Les deux s’entraînent plus d’une vingtaine d’heures par semaine avec Gabrielle. «C’est une année de transition et de grand apprentissage: nouveaux mouvements et compétitions de plus haut niveau. Je suis vraiment contente d’avoir fait le saut au niveau national, et surtout d’avoir cru en moi et d’avoir fait confiance à mon coach qui m’encourage à aller de l’avant», explique Elizabeth.

Une détermination qui semble bien ancrée chez ces athlètes. «Voir ses yeux remplis d’étoiles et de rêves suffisait pour la suivre dans sa démarche et son désir d’aller plus loin, avec tout ce que cela peut impliquer. Ce que nous voyons en elle est le courage. Le courage de s’entraîner toutes ces heures, parfois au détriment de sa vie sociale», souligne la mère d’Emma, Marie-Claude Filteau.

Une bonne relève

Soulignons aussi que le club AST peut compter sur une bonne relève avec des recrues comme la jeune Émily Moisan. «Émily est actuellement première au Québec au niveau senior 3 provincial, et elle a de fortes chances de participer au prochain Championnat canadien de l’Est qui aura lieu en mai prochain», précise la responsable du programme de gymnastique du club AST, Marie-Josée Leclerc.

Un nouvel entraîneur

Pour Marie-Josée Leclerc, ce succès est également au rendez-vous grâce au support de l’équipe d’entraîneurs du club. Elle précise qu’un nouveau membre s’est d’ailleurs joint au groupe, en la personne de Claude Pelletier. «Cet ex-entraîneur de l’équipe canadienne de gymnastique est un atout majeur et son expertise nous aidera à faire progresser nos athlètes», de conclure Marie-Josée Leclerc.

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top