- PUBLICITÉ -
Concentration sportive: la ringuette maintenant offerte à l’école Saint-Gabriel

Quatre matins par semaine

Concentration sportive: la ringuette maintenant offerte à l’école Saint-Gabriel

Offert depuis septembre à l’école secondaire Saint-Gabriel, à Sainte-Thérèse, le programme de concentration ringuette, le premier dans les Laurentides, compte à son bord 15 jeunes athlètes (1re et 2e secondaires). Dès septembre prochain, 12 nouvelles places seront disponibles en 1re secondaire.

«La demande était là depuis plusieurs années», explique Frances Losier, directrice du programme sport-études à l’Académie de ringuette. C’est elle qui, quatre matins par semaine, saute sur la glace de l’aréna de Blainville avec les 15 jeunes joueuses de ringuette inscrites pour leur entraînement quotidien. «J’aime la ringuette, c’est ma passion, et j’aime m’impliquer avec l’athlète», poursuit‑elle.

Mme Losier est également directrice du développement du sport à Ringuette Canada et adhère entièrement à l’idée du programme sport-études. «En plus de leur entraînement, les filles doivent démontrer une grande autonomie et assumer la gestion de leur temps, parce qu’elles doivent réussir 100 % de leurs matières scolaires en seulement 70 % du temps, comparativement aux élèves du programme régulier», compare‑t‑elle. De plus, chaque joueuse doit maintenir une moyenne académique globale de 70 % tout au long de son année scolaire pour demeurer inscrite au programme.

Un programme sur mesure

Quatre matins par semaine, les filles doivent se présenter, prêtes et chaussées de leurs patins, à l’aréna de Blainville, là où entraînement, power skating, musculation et activités complémentaires (nutrition, psychologie sportive, yoga Pilates) les attendent. Une introduction aux formations d’entraîneur, d’officiel et d’officiel mineur est également offerte. Suit ensuite leur départ en direction de l’école, pour leur journée de cours.

Après seulement deux mois, le programme sport-études en ringuette de l’école Saint-Gabriel semble avoir pris son envol. «Notre programme suscite de l’intérêt et la demande est bien présente. La semaine prochaine, la direction de l’école doit venir constater notre travail sur la patinoire», se réjouit Mme Losier.

La ringuette, dans les Laurentides, ce sont 542 athlètes et deux équipes élites U16 et U19 AA. Les villes de Blainville et Saint-Eustache comptent à elles seules quelque 330 joueuses.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top