- PUBLICITÉ -
Charline Labonté ovationnée en début de rencontre

La Ville de Boisbriand avait fait une banderole pour souhaiter la bienvenue chez elle à Charline Labonté.

Charline Labonté ovationnée en début de rencontre

De retour là où tout a commencé

Il y avait de la visite rare, jeudi dernier, au Centre d’excellence Sports Rousseau puisque l’équipe nationale féminine n’avait disputé de match, au Québec, depuis 2002. Le match revêtait un cachet spécial pour Charline Labonté, qui effectuait un retour à Boisbriand là où tout à commencer pour elle, il y a 25 ans.

Avant la rencontre, la ville de Boisbriand a profité de la présence de sa médaillée d’or olympique et de la présence de 2700 personnes bien installées dans les gradins pour rendre un petit hommage bien simple à la gardienne qui avait eu 31 ans la veille.

Un hommage simple, mais efficace qui a fait bondir tous les spectateurs de leur siège qui ont servi une ovation bien sentie à la cerbère boisbriannaise et qui a fait verser une larme à sa mère Diane Paquet.

- Publicité -

«On s’attendait à ce que la Ville de Boisbriand fasse un petit quelque chose et comme d’habitude, ce fut bien fait, a insisté Madame Paquet. J’ai eu larme à l’œil quand elle a reçu l’ovation, c’était touchant comme accueil.»

Son frère Louis a également vécu de belles émotions, mais son père Pierre n’a pas été en mesure de savourer le moment. «Malheureusement, je n’étais pas arrivé dans l’aréna, a-t-il mentionné. J’ai dû aller stationner l’auto près du Costco et j’étais dans la file pour entrer dans l’aréna quand l’ovation a eu lieu. »

Labonté devant le filet

C’était un secret de polichinelle, mais Dan Church, entraîneur de l’équipe nationale, a patienté jusqu’à la dernière minute pour annoncer que Charline Labonté était pour être devant le filet.

«Ce n’est pas encore décidé, mais il ne devrait pas y avoir de grande surprise », avait-il lancé la veille.

Les 2700 amateurs présents au match n’ont pas caché leur appréciation de cette décision puisque chaque fois que Charline Labonté devait effectuer un arrêt aussi simple soit-il, on pouvait entendre des applaudissements bien nourris.

Outre ses parents et son frère, plusieurs membres de sa famille et plusieurs amis avaient décidé de passer leur jeudi soir au CESR pour voir leur gardienne préférée à l’œuvre.

«C’était spécial comme moment, a avoué Charline Labonté après la rencontre. Je pensais être plus nerveuse que ça avant la rencontre. Faut croire que l’expérience m’a servi. J’ai été émue lors de l’hommage, mais j’étais vraiment concentrée pour la partie.»

Victoire à domicile

Le samedi précédent, l’équipe canadienne avait disposé des Américaines par la marque de 3 à 2 à Burlington et depuis plusieurs années, jamais une même équipe avait remporté deux matchs d’affilés.

Les représentantes de l’unifolié voulaient remédier à la situation et elles ont frappé avant la dixième minute de jeu.

Rebecca Johnston et Hayley Wickenheiser ont marqué à moins d’une minute d’intervalle.

Labonté a cédé pour la première fois à 10:32 alors que les Canadiennes évoluaient en désavantage numérique, mais Wickenheiser a redonné une priorité de deux buts aux siennes avant la fin de l’engagement.

En période médiane, Johnston a fait bouger les cordages dès les premiers coups de patin. Caroline Ouellette faisait 5-1 en marquant en désavantage numérique au milieu de la période médiane.

La réplique modeste des Américaines est venue avec une minute à jouer au deuxième tiers quand Jocelyne Lamoureux a déjoué Labonté en supériorité numérique.

La Boisbriannaise a résisté aux assauts des Américaines lors de la troisième période pour garder le pointage à 5-2 jusqu’à la 15e minute alors que Kendall Coyne a réduit l’écart à deux buts en profitant d’un jeu de puissance.

Jayna Hefford a scellé l’issue du match 25 secondes plus tard.

«Je crois que nous les avons dominées, je ne sais pas ce que vous en pensez, a mentionné Labonté aux journalistes présents.  Les filles ont vraiment bien joué devant moi, mais il va falloir travailler sur notre désavantage numérique.»

Le prochain match de cette série de sic rencontres entre les Canadiennes et les Américaines sera présentés le 12 décembre à Calgary.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top