- PUBLICITÉ -

Les trois médaillés de cette épreuve en simple: Benjamin Cavet (argent), Ikuma Horishima (or), et Mikaël Kingsbury (bronze). Photo crédit: Agence Zoom.

Confronté en duel dès le départ à Ikuma Horishima, Mikaël Kingsbury a été écarté de l’épreuve de bosses en parallèle dès la ronde des 16. Photo crédit: Agence Zoom.

Championnats du monde: Mikaël Kingsbury termine troisième en Espagne

Le Deux-Montagnais Mikaël Kingsbury est monté, aujourd’hui, pour une septième reprise en carrière sur le podium aux Championnats du monde, disputés cette fois-ci à Sierra Neveda, en Espagne, obtenant la médaille de bronze dans l’épreuve en simple. Il a été devancé par le Japonais Ikuma Horishima et le Français Benjamin Cavet, gagnant l’an dernier, respectivement premier et deuxième.

Dernier à prendre le départ lors de l’ultime finale, le «King des bosses» a pris un risque à la toute fin de la descente, commettant une erreur à l’atterrissage de son deuxième saut, en bas de piste, ce qui lui aura été fatal au bout du compte dans l’attribution des points.

Celui-ci a, au final, mérité 82,85 points, alors que ses deux adversaires ont fait beaucoup mieux avec 88,54 et 87,11 points.

Fait non négligeable à noter tout de même, il s’agissait d’un septième podium en sept départs aux Championnats du monde pour le bosseur de 24 ans. En 2011, à Deer Valley, aux Etats-Unis, à sa toute première participation, il avait terminé troisième en simple et deuxième en parallèle; en 2013, en 2013, à Voss-Mykdalen, en Norvège, il avait raflé la première position en simple et la deuxième en parallèle; et en 2015, à Kreischberg, en Autriche, il avait complété le simple en deuxième position et le parallèle en première.

Un risque qui «n’a pas passé»

«J’avais un bon feeling ce matin, et j’ai eu un bon entraînement. Je me me sentais en bonne position et j’ai bien skié tout au long de la journée. J’ai pris un risque, et ça n’a pas passé comme je l’aurais voulu, mais j’ai quand même une médaille, alors je suis content. Horishima a été solide, à la limite, mais c’est son style. Il a tout mon respect. Il mérite cette médaille d’or», a commenté avec son calme habituel Mikaël dans le cadre d’un appel conférence en compagnie de sa compatriote Justine Dufour-Lapointe qui, elle a aussi, a raflé le bronze chez les dames.

Sans vouloir prendre cela pour excuse, puisque tous les skieurs ont dû composer avec cet aspect, a-t-il pris soin de signaler, Kingsbury a cependant indiqué que la piste de Sierra Neveda n’était «pas représentative de mon sport».

Le détenteur de six Globe de cristal consécutif ne réalisera donc pas son objectif d’un doublé, comme il le souhaitait depuis le début de sa saison, mais il aura l’occasion de défendre son titre de Champion du monde en parallèle dès demain.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top