- PUBLICITÉ -
Camille Caron, deuxième au Québec

(Photo Michel Chartrand)

Camille Caron, deuxième au Québec

Patinage artistique

La jeune patineuse Camille Caron, de Blainville, s’est qualifiée par la grande porte pour le Défi de l’Est du Canada qui sera présenté du 3 au 7 décembre, à Mississauga, en Ontario.

Inscrite chez les prénovices pour une deuxième et dernière année, la représentante du Club de patinage artistique Blainville/Sainte-Thérèse a fait écarquiller bien des yeux en prenant la deuxième place sur un total de 216 patineuses.

Pourtant, elle a évité la catastrophe de peu. En qualification, pendant la période d’échauffement matinale, elle est entrée en contact avec une autre patineuse, ce qui a provoqué une grosse coche sur la lame de son patin.

- Publicité -

Il fallait donc trouver un endroit pour changer la lame abîmée. C’est chez un cordonnier de la région de l’Estrie qu’elle s’est retrouvée et elle est revenue tout juste à temps pour présenter son programme long. «Je n’ai eu que cinq minutes pour m’habituer à ma lame et m’échauffer parce que j’étais la première de mon groupe à patiner», raconte-t-elle.

L’idée principale était de finir parmi les dix premières de son groupe de 72 pour ainsi mériter une journée de congé avant le Championnat québécois, pour lequel seules les 40 meilleures étaient retenues.

La Blainvilloise a réussi à se classer dixième, malgré une grosse erreur. C’est donc de justesse qu’elle a pu se qualifier sans avoir à prendre part à la journée de la dernière chance.

Au programme court, elle a démontré toute sa grâce et ses qualités athlétiques, ce qui lui a permis de prendre le deuxième rang.

Son entraîneuse, Nathalie Houle, l’a bien avertie de ne pas s’asseoir sur ses lauriers pour le programme long. Comme une élève docile, la petite rouquine de 14 ans a écouté sans broncher et elle a pris la troisième place du programme long, pour terminer deuxième au cumulatif.
«L’objectif était de finir dans les huit premières pour aller au Défi de l’Est, explique son entraîneuse. La voir en deuxième position est une belle surprise.»

Elle devient ainsi la première patineuse prénovice de l’histoire du Club de patinage artistique Blainville/Sainte-Thérèse à se retrouver au sein de l’équipe du Québec.

Finir dans la première moitié

Certaines patineuses sont écrasées par la pression quand vient le temps de livrer leur performance devant la foule et les juges, mais ce n’est pas le cas de Camille. «Ça me donne une poussée d’adrénaline qui me met dans une bulle», lance-t-elle.

Le Défi de l’Est sera la dernière compétition de Camille chez les prénovices et elle entend bien se classer parmi la première moitié des patineuses. «C’est dur de mettre un rang précis parce qu’on ne sait pas comment patinent les filles des autres provinces, indique-t-elle. Je vais me concentrer pour tenter de faire le moins d’erreurs possible et finir le plus haut que je peux.»

Il faut aussi préciser que la jeune patineuse a été tenue à l’écart de la glace pendant deux ans, ce qui a mis un frein à son développement. Alors que certaines patineuses de sa catégorie peuvent tenter un double axel, elle doit exécuter un simple.
«Elle n’est pas loin de réussir le double, mais tant qu’il ne serait pas parfait, c’est plus payant de réussir un axel simple que de tenter le double et de le rater», explique Nathalie Houle.

Après le Défi de l’Est, elle perfectionnera son double axel et quelques sauts triples afin de bien faire le saut chez les novices.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top