- PUBLICITÉ -
Blainville veut obtenir les Jeux de la francophonie canadienne

(Photo Michel Chartrand)

Blainville veut obtenir les Jeux de la francophonie canadienne

Après les Jeux du Québec

Après avoir présenté les Jeux du Québec en 2009 et tenté d’obtenir les Jeux du Canada de 2013, voilà que la Ville de Blainville a déposé un cahier de candidature dans le but d’organiser les sixièmes Jeux de la francophonie canadienne qui auront lieu en 2014.

 

Trois autres municipalités se sont montrées intéressées, soit Gatineau, au Québec, de même que Moncton et Dieppe, deux ville du Nouveau-Brunswick. Au mois de novembre, le comité de sélection fera connaître les deux milieux finalistes et c’est en janvier 2011 que la Fédération de la jeunesse canadienne-française dévoilera la municipalité sélectionnée.

Bien qu’il y aura des disciplines sportives, les Jeux de la francophonie canadienne proposent également des compétitions en arts et en leadership. L’objectif de ces Jeux est de permettre aux jeunes de moins de 18 ans de vivre une expérience francophone positive basée sur les échanges et la création de liens entre jeunes Canadiens de langue française, et non seulement sur la performance.

Cinq disciplines sportives seront à l’horaire, soit le volleyball, le badminton, l’athlétisme, le basket-ball 3 contre 3 et le flag-football. Au volet artistique, les jeunes seront à l’œuvre dans des concours de musique, d’arts visuels, d’improvisation et de cinéma tandis que les personnes inscrites en leadership seront jugés comme chef de mission apprenti, dans le monde des médias et dans l’organisation d’évènements.

Des Jeux de proximité

Afin de convoiter les votes des juges, Blainville misera surtout sur une proposition audacieuse à l’effet de présenter des Jeux de proximité. «90 % des activités et compétition se passeront dans un rayon d’un kilomètre», a mentionné le maire de Blainville, François Cantin.

Voilà qui cadre très bien avec le souci d’éco-responsabilité de la Ville de Blainville et de sa candidature. «Les participants pourront se déplacer à pied tout au long de la journée ; de plus des vélos communautaires seront mis à leur disposition», a expliqué Patrick Kearney, qui a monté le cahier de candidature.

La rue du Plan Bouchard serait fermée à la circulation. Même que la compétition de baseket-ball 3 contre 3 aurait lieu sur celle-ci devant l’hôtel de ville.

Une vidéo faite par les jeunes

Afin d’appuyer sa candidature, le comité de mise en candidature à demandé à quatre jeunes fréquentant la Maison des Jeux de Blainville de monter une vidéo (que vous pouvez visionner sur YouTube) pour démontrer les attraits de la Ville.

«Nous sommes l’une des trois municipalités ayant la plus basse moyenne d’âge au Québec, a expliqué François Cantin. La jeunesse est la force de Blainville ; c’était brillant de démontrer le tout avec cette vidéo.»

Mathieu Cloutier, Maryse Boulanger, Alexia Ricard et Denis Saint-Jacques ont pris leurs jambes à leur cou et ont couru d’un endroit à l’autre pour y aller d’une visite guidée de la Ville de Blainville en un peu plus de huit minutes.

On y apprend entre autres à qui l’on doit le nom de la ville de Blainville. Charles Henri Blainville était un musicien éclectique du 18e siècle qui sait fait connaître en tant que pédagogue et théoricien, avant de dédier, en 1750, ses Sonates à la princesse Adélaïde, troisième fille de Louis XV.

Ces quatre jeunes étaient également en vedette lors de la conférence de presse qui a pris des allures de d’émission de télévision dans le local de la Zone.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top