- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Blainville écrase Rimouski

Soccer senior AAA

La formation blainvilloise de soccer masculin AAA n’a fait qu’une bouchée de l’équipe de Rimouski, dimanche dernier. Sur le terrain de ses adversaires, Blainville l’a emporté par la marque de 6-2.

«Ça n’a pas posé de problème, tout s’est bien passé, a indiqué l’entraîneur Jean-Pierre Ceriani. J’ai senti que les gars étaient bien prêts et qu’ils étaient là pour la victoire.»

L’attaquant Nicolas Bertrand a participé grandement à la victoire du onze blainvillois en marquant trois des six buts de la rencontre. «Il était en feu, a indiqué Ceriani. Il se démenait à fond.»

Grâce à Cristian Lunez Lopez et Guillaume Rivard, Blainville avait déjà une avance de deux buts à son retour sur le terrain, après la mi-temps. L’entraîneur Ceriani a donc décidé de faire tourner les effectifs et faire rentrer quatre nouveaux joueurs sur le terrain.

Même si les jeux semblaient déjà être faits, il fallait tenir encore 45 minutes devant les favoris de la foule. L’attaque blainvilloise a poursuivi sur sa lancée et n’a pas pris trop de temps à se démarquer de nouveau puisque Maxime Leconte et Nicolas Bertrand ont tour à tour percé la défensive rimouskoise.

L’équipe adverse, qui bénéficiait de centaines de spectateurs réunis pour le match, est parvenue à réduire l’écart à trois buts, marquant son premier de la soirée sur un coup de pied de coin. «Bertrand n’en est pas resté là et il a de nouveau déjoué le gardien de Rimouski pour son deuxième du match et son quatrième de la saison. À 5-1, il y a eu un relâchement, a indiqué Ceriani, et Rimouski en a profité pour marquer un deuxième but. Par la suite, nous avons multiplié les attaques et nous avons même été deux fois en échappée, seuls devant le gardien, mais sans concrétiser.»

C’est finalement Bertrand qui a scellé l’issue du match en marquant son troisième de la rencontre, grâce à une astucieuse déviation, pour faire 6-2.

Une attaque qui marque

Après un match nul contre les joueurs d’Outremont, Jean-Pierre Ceriani avait l’objectif de travailler avec ses protégés sur la finition des jeux afin de concrétiser davantage les occasions de marquer.

Force est de constater que ces nombreuses minutes consacrées à ce point ont porté fruit. «Ça paraît qu’on avait pratiqué ça toute la semaine. Ç’a été très utile», a remarqué l’entraîneur, satisfait de la tenue de ses joueurs.

Toujours deuxièmes au classement après 12 matchs, à sept points des meneurs (Hull) et conservant leur avance de trois points sur le Celtix du Haut-Richelieu, qui ont toutefois deux matchs de plus de disputés, les Blainvillois affronteront, le 15 août, le Cosmos de Granby.

Mais auparavant, ils auront un match de Coupe du Québec au programme. Dimanche, ils affronteront Casalciprano Anjou 1, dans un match de huitième de finale. «Nos derniers matchs démontrent que nous sommes bien préparés, mais il ne faut pas trop arriver en confiance», a spécifié Ceriani.

Selon lui, l’équipe a le potentiel de se rendre jusqu’au bout et ainsi représenter la province au Championnat canadien des clubs, mais rien n’est gagné. «Tous les espoirs sont permis si nous sortons de gros matchs et si notre niveau de jeu s’élève toujours d’un cran lors des gros matchs, alors j’ai confiance en mon équipe.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top