- PUBLICITÉ -
Bilodeau champion du monde

SourceURL:file://localhost/Volumes/Text/A)-COMMUNIQUES%20/%20COMMUNIQ.%20NOI%20et%20VMI/03%20mars%202013/16%20et%2020%20mars/bilodeauchampionsdumonde%20-C.doc

Bilodeau champion du monde

Ski acrobatique

(Sportcom) — Alexandre Bilodeau a été sacré champion du monde des bosses en parallèle, la fin de semaine dernière, aux Championnats du monde de ski acrobatique disputés à Voss, en Norvège.

Le bosseur de Rosemère a disposé de son compatriote Mikaël Kingsbury pour réaliser un autre doublé laurentien. En simple, Kingsbury avait devancé Bilodeau, mercredi. Patrick Deneen (États-Unis) a été médaillé de bronze devant le Suédois Per Spett.

La finale masculine a été un moment d’anthologie du ski acrobatique. Les deux meilleurs bosseurs de la planète ont réalisé deux descentes impeccables. Bilodeau a été légèrement plus rapide en début de parcours, sauf que Kingsbury, couronné champion en solo, mercredi, a pu remonter à sa hauteur à mi-parcours.

Tel un effet de miroir, les deux athlètes ont dévalé la pente côte à côte à fond de train et en parfait contrôle, laissant leur sort entre les mains des juges qui devaient départager le gagnant de ce spectacle de haut niveau.

«Oui, je suis heureux. C’est le meilleur duel de ma vie et probablement la fois où ç’a été le plus serré», a souligné Bilodeau qui a battu, dans l’ordre, Ville Miettunen (Finlande), Sam Hall (Australie) et Patrick Deneen (États-Unis). «La victoire aurait pu aller d’un côté comme de l’autre.»

S’il a pu défendre avec succès son titre de champion du monde des bosses en parallèle, Bilodeau ne débordait toutefois pas d’enthousiasme en conclusion de ces Championnats. Sa deuxième place obtenue mercredi à l’épreuve en solo le laisse encore amer.

«C’est le seul titre qui manque à mon palmarès et je ne l’aurai pas, car ce sont mes derniers Mondiaux. La moitié des entraîneurs des autres pays sont venus me voir et ils se sentaient désolés pour moi. Ça, ça vaut bien une médaille d’or. Je n’ai pas de rancune envers Mikaël, car il méritait un titre de champion du monde. L’erreur est humaine et ça s’est produit à la mauvaise course», a-t-il poursuivi en faisant référence au travail des juges à l’épreuve de mercredi.

Pour sa part, Mikaël Kingsbury aurait préféré choisir l’autre parcours en grande finale. «Ce n’était pas mon choix et j’ai quand même bien fait. Ma meilleure descente de la journée, c’est contre Alex que je l’ai faite. J’ai été plus rapide, sauf qu’il a été mieux noté pour ses virages.»

La dernière Coupe du monde de la saison sera présentée à Äre, en Suède, ce week-end. La saison se terminera avec les Finales de la Coupe du monde, la semaine prochaine à Sierra Nevada, en Espagne.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top