- PUBLICITÉ -

Sur la photo, nous retrouvons dans l’ordre habituel, Steve McGrath, secrétaire de l’Association, Lanka Rouleau, joueuse, Steve Pesant, président d’Axe Toitures, Lysa Quéry, joueuse et Manon Leclerc, présidente de l’Association. (Photo Nicolas T. Parent)

Axe Toitures offre 15 000 $ au profit d’athlètes féminins de la région

L’Association de ringuette de Blainville tient à remercier Steve Pesant, président d’Axe Toitures, pour un don de 15 000 $ qui servira à l’amélioration et au maintien d’activités sportives dédiées à de jeunes athlètes féminins des Basses-Laurentides.

Manon Leclerc, présidente de l’Association, se disait heureuse de recevoir un tel montant, décrit comme exceptionnel de la part d’une entreprise locale qui souhaite encourager les sportives d’ici.

«Nous sommes une compagnie du secteur désirant tout simplement s’impliquer auprès de la communauté, mentionne M. Pesant. À la base, je ne connaissais rien sur la ringuette et l’Association. Par la suite, j’ai vu que les membres de cette organisation, dont Mme Leclerc et M. McGrath, travaillent fort pour aller chercher des commandites. La tâche n’est pas facile.»

Avec cette contribution, le président d’Axe Toitures souhaite contribuer à mettre en lumière un sport et un groupement peu connu du public. Il faut dire qu’à Blainville, la ringuette est un sport entièrement féminin.

«Je constate un bel esprit d’équipe. Les athlètes sont dévouées et c’est venu me chercher. Il s’agit pour moi d’un projet idéal, de donner à ce beau sport et à des personnes dévouées!»

Des sous d’une grande importance

Le don servira d’abord à la production de nouveaux uniformes et à construire une nouvelle image au club, plus «inclusive». Désormais, sur les maillots, il sera inscrit «Ringuette cavalières», remplaçant l’ancien énoncé «Cavalières Blainville».

Aux dires de la présidente, en changeant le nom sur ces chandails, on souhaite rehausser davantage le sentiment d’appartenance des athlètes qui ne sont pas citoyennes blainvilloises.

«Nous comptons sur un partenariat avec Mirabel et Sainte-Thérèse. Il s’agit d’ententes qui font en sorte que des filles issues de ces villes jouent dans notre association avec le tarif du résidant de Blainville. Ces partenaires donnent des heures de glace au profit des joueuses de l’Association», précise Steve McGrath.

Formation, équipement et cadeaux

D’autres nouveautés sont au programme pour l’organisation basse laurentienne. L’une d’elle, un site Web modernisé, est déjà en opération depuis un bon moment sur la toile.

«Nous avons appliqué notre nouvelle image sur ce site. Nous sommes très actifs sur la plateforme et on y dénombre beaucoup d’informations, l’identité de nos commanditaires, entre autres», poursuit M. McGrath, invitant les gens à découvrir ces pages Web dès maintenant.

«Les sous qui vont rester du montant total pourront être investis dans le nouvel équipement, dans l’achat de cadeaux pour nos filles, nos bénévoles et entraineurs. Nous pourrons aussi former ces entraineurs, grâce à la présence de formateurs sur la glace. Le but est d’user de cet argent pour le bénéfice de nos jeunes filles», conclut Mme Leclerc.

Enfin, pour plus d’informations concernant l’Association de ringuette de Blainville, nouvellement appelée Ringuette cavalières, il suffit de visite le [http://www.ringuettecavalieres.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top