- PUBLICITÉ -
– Armando Melo

Nous retrouvons, en haut, Samuel Costa, Jorge Costa (entraîneur), Emmanuel Costa, Pascal Beauchemin, André Derguy, Daniel Bleau, Virginio Pereira, Stéphane Larouche, René Goupil, Jayson Benjamin, Karine Blackburn (présidente du Club de soccer des Braves de Sainte-Thérèse). En bas: Damir Milanovic, Richard Roy, Karlo Kramer, Gualter Moniz, Armando Melo, Patrick Catarino, Zachary Chamberland, Frank Douhaud, Vincent Tence. Absent sur la photo: Normand Fonseca (entraîneur).

«Le soccer, c’est notre fontaine de jouvence!»– Armando Melo

Sainte-Thérèse était de la finale de la Classique des maîtres

Le Club de soccer des Braves de Sainte-Thérèse était représenté à la toute première édition de la Coupe des maîtres, chez les 45 ans et plus. La troupe locale s’est rendue jusqu’en finale, ayant joué un match compétitif et relevé, mais a malheureusement baissé pavillon au compte de 3-0 contre la délégation de la Ville de Longueuil.

Le Club de soccer des Braves de Sainte-Thérèse était représenté à la toute première édition de la Coupe des maîtres, chez les 45 ans et plus. La troupe locale s’est rendue jusqu’en finale, ayant joué un match compétitif et relevé, mais a malheureusement baissé pavillon au compte de 3-0 contre la délégation de la Ville de Longueuil.

«Cette année, la Fédération de soccer du Québec a mis en place ce tournoi» , mentionne Armando Melo, connu entre autres à titre de conseiller municipal à la Ville de Sainte-Thérèse. Il jouait au sein de cette équipe O45, remplissant aussi les responsabilités d’entraîneur.

«La Coupe invite des joueurs issus des quatre coins du Québec, âgés de 45 ans et plus. Et à Sainte-Thérèse, nous avons la chance de compter sur deux équipes O35, un bon bassin d’athlètes. Pour cette compétition, nous avons choisi des personnes provenant de ces deux équipes, qui ont l’âge requis pour y participer» , poursuit-il, ajoutant qu’une vingtaine d’éléments étaient conviés à cette classique.

Un total de cinq formations se sont inscrites au tournoi, soit des représentants de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alma, Lévis-Est, Longueuil et, bien entendu, Sainte-Thérèse.

«On s’est rendus directement en demi-finale par tirage au sort. Nous avons joué contre Lévis, pour remporter le duel, au compte de 3-2. De l’autre côté, pour la seconde demi-finale, Longueuil rencontrait Alma. Les premiers ont gagné en tirs de barrage» , lance M. Melo, lui qui a assisté à ce match afin d’étudier les adversaires de sa formation en grande finale. Il assure que le niveau de jeu, dans le cadre de ce championnat, demeure relevé et assez compétitif.

Des souvenirs

Au moment de discuter de cette opportunité de jouer en finale, de beaux souvenirs lui reviennent en mémoire. Ce dernier n’en est pas à une première aventure du genre, dans le cadre d’un rendez-vous d’envergure québécoise.

«Dans l’équipe de Longueuil, il y a un gars qui se prénomme Louis, raconte d’abord Armando Melo, grand passionné de soccer, qui a excellé au niveau senior. À la fin des années 1980, début des années 1990, il jouait dans la ligue provinciale de soccer de l’époque. Chaque année, on disputait un match des étoiles alors que, moi, je jouais à Sainte-Thérèse. Presque trente ans plus tard, on va se retrouver sur un terrain. On se confronte face-à-face, à cette finale O45, alors que je suis à l’attaque!»

M. Melo précise que lors de son aventure à la Classique des maîtres, il retrouve des amis et joueurs avec qui il a évolué lorsqu’il était dans sa vingtaine.

«À la fin des années 1980, les Braves de Sainte-Thérèse étaient une excellente formation au niveau senior, très compétitive. En 1990, nous avons joué une finale pour gagner la Coupe du Québec. À ce moment, nous étions les premiers de l’extérieur de l’île de Montréal, depuis la création de ce tournoi, en 1912, à remporter le championnat provincial!»

Quelques décennies plus tard, Armando Melo renoue avec trois coéquipiers avec qui il a remporté cette Coupe du Québec, il y a 29 ans.

«Je me souviens qu’on s’était retrouvés, à l’époque, au Nouveau-Brunswick pour représenter le Québec à l’échelle canadienne. Une expérience incroyable. Et là, on se retrouve encore à jouer dans le cadre d’une finale.»

Armando Melo assure qu’il ne s’agirait pas de la seule et unique présence des Braves de Sainte-Thérèse à cette classique. L’élu local est visiblement en grande forme. Il jure que ses coéquipiers aussi, d’autant plus que la ville compte sur un bassin généreux de joueur chez les O35, une relève qui pousse bien. Il ne serait pas surprenant de revoir les Thérésiens disputer les honneurs et, qui sait, soulever le trophée qu’ils ont manqué de peu, cette année.

«On veut continuer! J’ai 54 ans et mes amis arrivent à la cinquantaine. Pour les deux et trois prochaines éditions, ça augure très bien, conclut-il avec le sourire. Nous sommes chanceux de pouvoir vivre notre passion. Le soccer, c’est notre fontaine de jouvence!»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top