- PUBLICITÉ -
Une série spéciale pour Samuel Carrier

SourceURL:file://localhost/Users/m_brunelle/Desktop/2MBsamuelcarrier%20-C.doc

Une série spéciale pour Samuel Carrier

Ancien du Drakkar

Samuel Carrier vivra un moment spécial, alors qu’il affrontera son ancienne formation dans l’uniforme de l’Armada, dans cette série demi-finale (qui débute ce vendredi) de la LHJMQ qui oppose le Drakkar de Baie-Comeau à la troupe laurentienne.

Carrier a été acquis par Joël Bouchard, avant le début de la saison, en retour d’un choix de première ronde. Après avoir appris que les Capitals de Washington n’allaient pas lui offrir de contrat, Carrier a rencontré la direction du Drakkar pour lui signifier son intérêt de poursuivre ses études universitaires.

Cette démarche était impossible à Baie-Comeau, puisqu’aucune université ne s’y trouve. Il songeait donc à raccrocher ses patins, à moins qu’il soit échangé à une formation qui lui permettrait de jouer au hockey et de poursuivre son cheminement académique.

«J’ai vécu de bons moments à Baie-Comeau, a indiqué Carrier. J’entretiens de bonnes relations avec ma famille de pension et certains joueurs qui sont toujours là, mais la camaraderie, ce sera après la série.»

«Ce fut une bonne transaction pour les deux parties; j’ai connu une bonne saison ici et j’ai pu aller à l’école, tandis que le Drakkar a pu jouer avec trois excellents joueurs de 20 ans.»

«C’est sûr que ça sera spécial de jouer contre le Drakkar, mais c’est encore plus spécial de jouer en demi-finale et c’est ce qui est excitant dans tout ça.»

Une troisième expérience

Le défenseur originaire de Varennes en est à sa dernière saison dans le circuit Courteau et il prend part au carré d’as pour la troisième fois de sa carrière.

«C’est plaisant de partager notre expérience avec les plus jeunes ou ceux qui vivent le tout pour la première fois. Ils viennent me poser des questions et c’est un plaisir pour moi de leur répondre», de dire le vétéran.

Carrier a commencé sa carrière avec les Remparts de Québec, en 2008-2009. Ces derniers avaient plié l’échine en cinq parties devant les Cataractes de Shawinigan, qui ont ensuite perdu en sept contre les Voltigeurs de Drummondville en finale de la Coupe du Président.

Deux ans plus tard, sous la férule de Jean-François Houle, avec les MAINEiacs de Lewiston, il avait vu son équipe baisser pavillon en quatre matchs, devant les Sea Dogs de Saint John qui allaient ensuite remporter les grands honneurs.

«Je n’ai jamais atteint la grande finale et j’ai la sensation que cette année, on a tout pour y parvenir. Le défi est de taille, puisque Baie-Comeau possède une bonne équipe également, mais on va tout faire pour passer à la ronde ultime», promet le défenseur.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top