- PUBLICITÉ -
Une pénalité coûteuse de Cédric Paquette coûte le match

Marcus Hinds a marqué son quatrième but de la saison, mais les Wildcats de Moncton ont comblé un retard de deux buts pour l'emporter 3-2.

Une pénalité coûteuse de Cédric Paquette coûte le match

Armada 2 Wildcats 3

L’Armada de Blainville-Boisbriand menait 2-0 avec moins de 20 minutes à jouer, mais les Wildcats de Moncton ont marqué deux buts en 58 secondes avant de profiter de l’indiscipline de Cédric Paquette pour réussir le but victorieux, avec 17,4 secondes à faire au match.

Le rose n’aura donc pas souri aux ouailles de Jean-François Houle.

Étienne Marcoux a été pris à contre-pied derrière son filet, Ivan Barbashev croyait avoir le premier but du match sur sa palette, mais l’homme masqué de l’Armada est revenu à temps pour plonger et capter la rondelle avec sa grosse mitaine.

Aucune des deux équipes n’a réussi à secouer les cordages au cours des 20 premières minutes de jeu, mais les spectateurs ont eu droit à un bon spectacle. Le trio des schtroumpfs roses, composé de Danick Martel, Samuel Hodhod et Philippe Sanche, a obtenu une bonne chance de marquer, mais la rondelle ne voulait pas coopérer.

La première ligne des Blainvillo-Boisbriannais, formée de Cédric Paquette, Christopher Clapperton et Marc-Olivier Roy, a également mis Alex Dubeau à l’épreuve, mais ce dernier a refusé de céder.

Sanche propulse l’Armada

C’est le schtroumpf à grille, Philippe Sanche, qui a ouvert la marque en trompant la vigilance de Dubeau pendant une supériorité numérique. Il s’est servi du défenseur comme écran pour compléter la manoeuvre entamé par Tommy Giroux et Nikita Jevpalovs.

C’était le quatrième avantage numérique pour les locaux. Bien que le disque se soit bien promené, il semblait toujours effleurer une jambière ou un bâton d’un joueur adverse.

Avec trois minutes à faire au deuxième engagement, on a eu l’impression que la rondelle était dans une machine à boule. Elle a bondi sur Olivier Picard et Aaron Hoyles, avant que Marcoux doive s’illustrer pour conserver la mince avance des siens.

Marcoux a remis ça en fin de période quand il a frustré Yannick Veilleux. Le capitaine Xavier Ouellet s’est ensuite jeté de tout son long pour bloquer un tir de Jonathan Narbonne. Les Wildcats étaient alors en jeu de puissance.

Deux buts des Wildcats en 58 secondes

Dès le début du troisième vingt, Marcus Hinds a doublé l’avance des siens quand, bien positionné devant Dubeau, il a vu la rondelle dévier pour arriver sur sa palette. Il n’allait pas rater un filet ouvert. Ouellet et Picard ont été ses complices.

Quelques secondes avant, Jevpalovs est passé bien près de faire scintiller la lumière rouge, à la suite d’une belle pièce de jeu individuelle.

Xavier Ouellet et Christopher Clapperton ont été victimes d’un revirement en zone défensive, ce qui a permis à Dmitri Jaskin de s’amener devant Marcoux et de le déjouer avec un bon lancer du poignet.

58 secondes plus tard, l’Eustachois Christophe Lalonde ramenait tout le monde à la case départ en réussissant son deuxième but de la saison.

Avec 1:50 à jouer, Cédric Paquette a été chassé pour avoir donné un coup d’épaule après le coup de sifflet, alors qu’il ne se passait rien du tout sur la patinoire.

Cette pénalité a ouvert grand la porte à Ivan Barbashev qui a marqué le but de la victoire, avec 17,4 secondes à jouer.

Paquette avait au préalable écopé deux pénalités en zone offensive, dont une qui a mis fin à un avantage numérique. Il a ajouté un autre deux minutes de pénalité à sa collection en fin de première, alors qu’il a eu maille à partir avec Jonathan Racine, qui a lui aussi été chassé.

Exaspérée par l’indiscipline de son numéro 18, la direction de l’Armada a décidé de suspendre Paquette pour la rencontre de samedi soir face au Titan d’Acadie-Bathurst.

Dans le livre de bord

L’ancien de l’Armada, Jonathan Narbonne, effectuait un retour au Centre d’excellence Sport Rousseau, et pour l’occasion, le capitaine Alex Saulnier l’a laissé prendre la mise en jeu protocolaire devant son bon copain Xavier Ouellet. Il a d’ailleurs commencé la partie sur la patinoire en compagnie des Laurentiens Yannick Veilleux et Jonathan Racine.

Félix Plouffe, qui a subi une opération au genou, il y a 6 mois, disputait son premier match de la saison.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top