- PUBLICITÉ -

Le Lévisien, Émile Samson a reçu 29 lancers, lui qui jouait à la maison. Son vis-à-vis, Dereck Baribeau, a arrêté 36 rondelles. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Une Flotte résiliente l’emporte à Québec

L’Armada et les Remparts de Québec n’ont pas trouvé de vainqueur après 65 minutes, les tirs de barrage ont été nécessaires. La Flotte a marqué deux fois dans la séance d’échappées pour l’emporter 4-3, concluant sa fin de semaine avec quatre points en banque.

Rémy Anglehart a tranché le débat en déjouant Dereck Baribeau du côté du bouclier au quatrième tour de la séance. Alexander Katerinakis a lui aussi marqué alors que Philip Kurashev a été le seul à battre Émile Samson dans la séance.

« On est revenu à la base de l’identité de notre équipe. Ç’a été une fin de semaine de la manière dont l’Armada devrait jouer, clamait Bruce Richardson qui expliquait que ses joueurs ont plus joué entre les deux cercles en troisième période. On a montré beaucoup de courage, beaucoup de caractère, en plus de tuer un quatre contre trois en surtemps. »

Blainville-Boisbriand a fait preuve de résilience en créant l’égalité à deux occasions en troisième période. Rémy Anglehart a profité d’un rebond de Charles-Antoine Giguère pour créer l’égalité 2-2 après cinq minutes de jeu.

 « Quand ils jouent dans leur rôle, ils ont du succès. C’est comme un électricien qui commence à faire de la plomberie, il réussit moins bien. Ces gars-là doivent comprennent et acceptent leur rôle. Ils ont patiné, provoqué. Ils étaient bons sur l’échec-avant », a poursuivi Richardson

Antoine Demers a fait de même en fin de rencontre pour forcer la tenue de la prolongation. Sur le jeu, Aleksi Anttalainen a décoché une belle passe diagonale en diriger le disque à Demers.

« Anttalainen a un rôle plus offensif cette année, notait l’entraîneur de 41 ans. Il joue en avantage numérique et il a du temps glace quand on tire de l’arrière. Il a fait un jeu avec la tête haute et ce n’est pas pour rien qu’il risque de se retrouver avec l’équipe de la Finlande au Championnat du monde junior. »

Toutefois, Olivier Mathieu a brisé l’impasse qui persistait au troisième tiers. Toutefois, le bâton de l’attaquant de Québec était porté un peu haut, mais après la reprise vidéo, les officiels ont maintenu leur décision.

En accentuant la pression sur Christian Huntley, Joël Teasdale a provoqué un revirement. Luke Henman en a profité pour donner les devants à l’Armada avec son septième de la saison.

Des petits détails à corriger

Québec a profité de l’indiscipline des visiteurs pour marquer à deux occasions avec un joueur en plus. Après avoir reçu plusieurs double-échec de Aleksi Anttalainen, Philip Kurashev a égalisé la marque avec son 14e filet de la saison.

Son compatriote, Aleksei Sergeev, a lui aussi fait bouger les cordages en effectuant une réussite pour une dixième fois dans la campagne. Cependant, ce ne fut pas suffisant pour Québec.

« Les deux équipes ont bien joué. Il faut être meilleur dans certaines situations pour être capable de protéger des avances, précisait l’entraîneur Patrick Roy qui était fier de la performance des ouailles lors des 40 premières minutes de jeu. On fait des erreurs comme un mauvais changement sur le deuxième filet et une sortie ratée sur le troisième. »

Un son de cloche qui était similaire chez Étienne Verette.

« On fait beaucoup de vidéos pour bien sortir la rondelle et la placer profondément dans le territoire adverse pour éviter d’être dans notre zone. Il faut améliorer également les sorties de territoire », précisait le natif de Sainte-Thérèse qui avouait que les Remparts jouaient malgré tout du bon hockey.

Le Blanc et Noir disputera son prochain match jeudi, à 19 h,  en recevant les Mooseheads de Halifax.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top