- PUBLICITÉ -
«Une décision difficile, mais réfléchie»

Jonathan Lavoie a décidé de quitter le navire pour se concentrer sur sa future profession.

«Une décision difficile, mais réfléchie»

Jonathan Lavoie quitte le navire

Lundi dernier, Jonathan Lavoie a surpris tout le monde en rencontrant la direction de l’Armada afin d’annoncer qu’il quittait l’organisation pour préparer sa future carrière.

Joël Bouchard avait acquis les services de l’athlète de Lac-au-Saumon lors de la dernière séance de sélection, en retour d’un choix de 5e ronde en 2012. L’Armada avait également obtenu un choix de 8e ronde pour le repêchage de cette année.

«Ça fait longtemps que je jongle avec l’idée, mais comme je connaissais des gars ici et que je savais que l’Armada allait avoir une bonne équipe, j’ai essayé de poursuivre, a indiqué l’ancien numéro 22 de l’Armada. À la fin, je n’avais plus le sourire en me présentant à l’aréna. Pour moi, qui suis un gars rempli d’entrain, j’ai compris que c’était le temps.»

Du côté de l’état-major de la formation des Basses-Laurentides, on a tenté d’accommoder le joueur de 19 ans en l’échangeant, mais sa décision était prise. «Ce n’est rien contre l’organisation ou les autres joueurs, affirme Lavoie. J’adorais la philosophie de l’équipe et les joueurs. Ce fut une décision difficile, mais réfléchie.»

C’est pour préparer sa future carrière qu’il a pris la décision de mettre un terme à sa carrière de hockeyeur. «Je savais bien que, pour moi, une carrière professionnelle était impensable. J’ai donc décidé de penser à moi et de me concentrer sur ma future profession», dit-il.

Il va s’inscrire au DEP en construction en janvier, à Amqui. Il retournera donc dans son patelin qu’il a quitté depuis l’âge de 14 ans.

«Je dois rencontrer des gens avant de pouvoir entrer au DEP. Si j’avais attendu à Noël, j’aurais dû attendre une autre année pour commencer mon DEP», a-t-il indiqué.

Il retourne donc dans le nid familial. «Ça va faire du bien de revoir ma petite soeur et mes parents sur une base régulière, a-t-il ajouté. Ma soeur avait huit ans quand j’ai quitté la maison. On se voyait deux mois par année ou de façon sporadique quand elle pouvait venir au hockey. Je vais en profiter pour passer du temps avec elle.»

Aucun rappel

Avec le retour au jeu de Joseph Strong, ce soir, à Shawinigan, et les retours prochains de Félix Plouffe et Samuel Aquin, la direction a décidé de ne pas procéder à un rappel permanent. Les réservistes combleront les vides jusqu’au retour complet des blessés, soit la semaine prochaine ou dans deux semaines.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top