- PUBLICITÉ -

Antoine Demers a accueilli ses anciens coéquipiers à bras ouverts en récoltant quatre points pour la première fois de sa carrière. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Un trio pour Demers et la Flotte renoue avec la victoire

Blainville-Boisbriand a mis fin à une troisième série de cinq défaites consécutives cette saison en écrasant les Cataractes de Shawinigan 6-1, dimanche après-midi.

Antoine Demers a profité du passage de son ancienne formation pour retrouver le fond du filet. Ce dernier a mis fin à une séquence de 13 matchs sans but pour réussir son premier tour du chapeau en carrière. Il a terminé l’après-midi avec quatre points en étant complice du 13e de la campagne d’Alexander Katerinakis qui a conclu sa journée avec trois points.

« Ce n’était pas un élément de motivation les Cataractes, a répondu, sourire en coin, Antoine Demers. Tu prépares toujours de la même façon, mais je savais que je jouais contre mes anciens coéquipiers. Ça l’a joué un petit peu, mais ça n’a pas été l’élément déclencheur. »

Tyler Hylland a ouvert le pointage au début de la joute. Luke Henman a été complice sur ce premier filet, alors qu’il a terminé l’après-midi avec deux passes.

Utilisant sa rapidité, la Flotte a embouteillé les Cataractes en période médiane avec 21 lancers. Lors d’un désavantage numérique de cinq minutes après l’expulsion de Maxime Collin en raison d’un coup de coude à Charles Beaudoin, l’Armada a été plus menaçante.

« Les joueurs étaient prêts avec le couteau entre les dents. On a rajeuni l’équipe avec beaucoup de testostérone à travers ça, a lancé Bruce Richardson. Plusieurs avaient une opportunité à saisir aujourd’hui. Quand tu échanges des vétérans, ça donne de la place aux jeunes et certains de nos meneurs ont pu prendre de plus grandes responsabilités. »

Chez les Cataractes, quelqu-uns ont cru à une possible balade dans le parc.

« Certains ont pensé que ça serait facile puisque l’Armada s’est départie de plusieurs morceaux, a justifié Daniel Renaud. Ça l’a été la plus grande erreur de notre vestiaire aujourd’hui »

Les cadeaux de Justin Blanchette

Justin Blanchette a rendu la vie facile à l’Armada. Le gardien acquis du Drakkar a été chancelant plus d’une fois, étant déjoué par Simon Pinard et offrant sur un plateau d’argent la seconde offrande de Demers. Antoine Coulombe est venu en relève à Blanchette.

« Très mauvais premier but accordé. Depuis trois parties que le premier but qu’il donne c’est un mauvais but », a sèchement répondu, l’entraîneur des Cataractes, un Daniel Renaud.

En contrepartie, le nouveau venu de l’Armada, Brendan Creagan, a maintenu le fort. Le gardien de 20 ans a sauvé ses coéquipiers de surnombres. Au dernier tiers, il a fermé la porte alors qu’il a fait face à 16 lancers au cours du dernier vingt sur un total de 32 lancers.

« C’était l’une des raisons qu’on est allé le chercher. Un moment donné quand on savait qu’on rajeunissait l’équipe, ça prenait quelqu’un en arrière parce qu’on va faire des erreurs avec notre jeunesse, précisait l’entraîneur de la Flotte. On a eu des revirements, aujourd’hui, mais il était là et a effectué de gros arrêts comme gardien de 20 ans on ne peut pas demander plus. »

Zachary Daneau et Jérémy Manseau ont tour à tour répliqué pour Shawinigan au cours du dernier tiers.

Simon Lavigne n’a pas terminé le match étant lui aussi chassé pour une mise en échec illégale.

« C’est correct une mise en échec, mais il faut gérer ses émotions. Je n’ai pas vraiment aimé celle de Lavigne, avouait Richardson. Ce sont des jeunes et tu deviens excité, mais il faut faire attention. Il y a une limite, on veut jouer dur, mais c’est important de ne pas la dépasser. »

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Mariage 3k
- PUBLICITÉ -
Top