- PUBLICITÉ -
Sc 2018 10 20 3124

Andrew Coxhead, des Remparts et Matthew Grouchy ont cogné à plusieurs reprises à la porte d'Emile Samson. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Un duel acharné à l’avantage de l’Armada

Dans un duel de gardiens de but, l’Armada eu le dernier mot face aux Remparts de Québec grâce à un gain de 4-1.

Emile Samson a sauvé les meubles à plusieurs reprises. En période médiane. Le Lévisien a été mitraillé par 17 lancers. Parmi ces menaces, de nombreuses sont venues des bâtons de Aleksei Sergeev, Matthew Grouchy et Andrew Coxhead.

« On a vraiment bien joué. On a dominé les deux premières périodes. Des revirements en troisième période nous ont coûtés cher », jugeait l’attaquant des Remparts, Matthew Groutchy, satisfait de l’effort de ses coéquipiers.

Si Québec a attaqué autant, c’était en raison de l’inefficacité de la couverture sur les joueurs adverses de la part des représentants de l’Armada.

« Quand tu penses qu’ils ont compris. Ce matin ont leur à montrer ce qu’il faisait de bien, c’était bon, mais ils n’ont rien compris. C’est de continuer de travailler. Ça fait 17 ans que je dis à mon gars que quand il reçoit quelque chose, il doit dire merci. Des fois, il oublie encore. D’après moi, quand ça fait juste trois mois que je suis avec eux, ils vont oublier de nouveau », expliquait l’entraîneur de l’Armada.

Joël Teasdale a remercié son gardien d’avoir tenu le fort de la meilleure des façons. Sur un cafouillage de Sam Dunn, défenseur des Remparts, Teasdale s’est emparé du disque. Il a contourné l’arrière avant de battre le gardien Anthony Marrone avec sept minutes à écouler ce qui s’avérait le but de la victoire. Marrone a bloqué 30 lancers dans la défaite.

« Nos meilleurs joueurs ont été les meilleurs. Ça fait en sorte qu’on a pu aller chercher la victoire, détaillait Bruce Richardson. Normalement, quand tes meneurs prennent la charge, le reste de l’équipe doit suivre. »

Teasdale a poursuivi son travail jusqu’à la fin en touchant le poteau à deux reprises tout en marquant le but d’assurance dans un filet désert. Samuel Bolduc a imité son coéquipier en réalisant son premier filet dans la LHJMQ.

Les Remparts opportunistes

Charles-Antoine Giguère est chassé en raison d’un bâton élevé pour quatre minutes. Deux minutes et demie plus tard, Michael Kemp offrait un cinq contre trois aux Remparts à mi-parcours au premier vingt. Matthew Grouchy a ouvert la marque en redirigeant la passe de Kurashev.

« Je dois admettre que Grouchy joue du bon hockey depuis 2-3 matchs qu’en début de saison. Il est plus sur la coche. (…) Avec plus de créativités autour du filet, il y aurait eu plus de chances de marquer », tranchait Patrick Roy qui précisait que ce match aurait pu aller d’un côté comme de l’autre.

Il a fallu attendre vers la fin de la période médiane pour voir la Flotte répliquer. Simon Pinard a sauté sur le retour de lancer de Joël Teasdale afin d’inscrire son premier filet dans la LHJMQ, imitant Bolduc.

« Ça fait du bien et j’avais hâte que ça déclic, lançait Simon Pinard. Je suis quelqu’un qui est capable d’amener de l’offensive. Je suis très content de ça. »

La troupe de Patrick Roy a connu une baisse d’énergie au dernier tiers. Les joueurs des Remparts ont eu de la difficulté à maintenir le rythme imposé au cours des quarante premières minutes. Pour Québec, il s’agissait d’une seconde séquence de trois joutes en autant de soirs cette saison.

« Je dois donner crédit à Québec. Jouer trois matchs en trois soirs et travailler comme ils ont fait, franchement, wow », lançait Bruce Richardson

L’Armada affrontera l’Océanic à Rimouski et Alexis Lafrenière ce mercredi.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top