- PUBLICITÉ -
Un cinquième gain de suite pour l'Armada

Stefan Matteau compte maintenant 21 points en 22 rencontres. Dans la victoire de l'armada aux dépens du Phoenix, il a marqué deux buts et récolté une passe.

Un cinquième gain de suite pour l’Armada

Armada 5 Phoenix 1

L’Armada de Blainville-Boisbriand a remporté un cinquième match consécutif, dimanche après-midi, en disposant du Phoenix de Sherbrooke par la marque de 5 à 1.

La première période du duel opposant l’Armada au Phoenix ne passera pas à l’histoire, alors que les amateurs ont eu droit à du jeu passablement décousu.

C’est Philippe Sanche qui a ouvert la marque avec un peu moins de deux minutes à jouer dans cet engagement. Lors d’une descente à 2 contre 1, Sanche a opté pour un lancer qui a trompé la vigilance de Jacob Gervais-Chouinard. Olivier Picard et Julien Bahl ont été ses complices.

Gervais-Chouinard a été mis à l’épreuve à 10 reprises et s’est montré solide à quelques occasions tandis qu’Étienne Marcoux a tout de même dû se signaler au moins deux fois pour empêcher le Phoenix de s’inscrire au pointage.

En début de deuxième période, Danick Martel a fait un «copier-coller» d’un but réussi vendredi contre Drummondville. Il a appliqué de la pression sur le gardien adverse derrière son but, lui a soutiré le disque avant de contourner le filet pour marquer dans une cage complètement déserte.

Le jeu décousu a gagné en popularité pour le reste de la période. Les Blainvillo-Boisbriannais ont multiplié les revirements en zone défensive et le Phoenix en a profité pour réduire l’écart de moitié.

L’Anneplainois Vincent Deslauriers s’est amené à 2 contre 1, en compagnie de Simon Desbiens. Desbiens a voulu remettre le disque à Deslauriers, mais la rondelle a dévié sur le défenseur de l’Armada pour se diriger vers le fond du filet.

Un peu plus de deux minutes plus tard, les ouailles de Jean-François Houle ont appliqué de la pression en zone offensive, ce qui a mené au 13e but de la saison de Tommy Giroux.

Les joueurs de l’Armada n’ont pas été en mesure de mettre le match hors de portée, lors d’un 5 contre 3, et le Phoenix a bien failli rétrécir l’écart à un but en avantage numérique, mais Marcoux a multiplié les acrobaties pour frustrer ses adversaires.

Stefan Matteau a finalement cloué le dernier clou dans le cercueil avec un peu plus de sept minutes à jouer en troisième période. Matteau a reçu le disque devant le filet et, à l’aide d’un bon tir du revers, il a réussi le quatrième but des siens.

Une minute 30 secondes plus tard, Matteau a réussi son deuxième du match en avantage numérique, quand il a accepté une passe de Samuel Hodhod, alors qu’il était à l’embouchure du filet.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top