- PUBLICITÉ -
Un bon repêchage selon des experts

Huit des 14 joueurs sélectionnés par l'Armada

Un bon repêchage selon des experts

Analyse des premiers choix de l’Armada

Afin de mieux analyser la séance de sélection de l’Armada de Blainville-Boisbriand, la Voix des Mille‑Îles a contacté quelques personnes qui naviguent près du circuit midget AAA et il semblerait que les prises de l’Armada soient intéressantes.

Commençons par le défenseur Olivier Sching‑Gomez, le premier choix du Noir et Blanc, le 31e au total. On nous l’a dépeint comme étant un défenseur bon dans les deux sens de la patinoire, mais ce qui ressort le plus dans nos discussions, c’est son talent offensif.

«Il a énormément amélioré son jeu défensif en deuxième moitié de saison, mais j’ai l’impression que ce sont ses qualités athlétiques que les dirigeants de l’Armada ont appréciées», a indiqué une de nos sources.

Yvan‑Gabriel Mongo pourrait s’avérer la carte cachée de cette séance de sélection. «C’est un jeune avec une superbe personnalité. On peut le comparer à Danick Martel. Si Martel est plus fort physiquement, Mongo a plus de talent offensif.»

Ce n’était pas l’année des gardiens de but à l’encan. Aucun n’a été sélectionné au premier tour, et un seul, Olivier Tremblay, a été choisi au deuxième rang.

Au 40e rang, l’Armada a sélectionné Samuel Montambeault qui, selon plusieurs, était le meilleur gardien de but disponible: «Il n’est pas énorme, mais il prend beaucoup de place devant son filet. C’est un gardien calme, et rien ne semble le déranger.»

Un coup de patin déficient pour Chamberland

Philippe Chamberland a été la quatrième sélection de l’Armada. «C’est vrai qu’il a un talent offensif et qu’il protège bien la rondelle, mais son coup de patin est vraiment déficient, tout comme son explosion. Il devra travailler sur cet aspect», nous dit‑on.

C’est au cinquième tour que l’Armada pourrait bien avoir réalisé un certain vol, en jetant son dévolu sur Charlie Roy, de Boisbriand. «Ce petit défenseur possède tout; il est bon offensivement et défensivement, en plus de s’impliquer physiquement. La seule chose qu’on peut lui reprocher, c’est qu’il est petit. À 6 pieds, il aurait été un choix de première ronde. En plus, c’est un travailleur acharné qui pourrait bien devenir capitaine de son équipe à 19 ans», nous indiquent nos sources.

La plupart de ses jeunes pourront continuer leur apprentissage dans le midget AAA, et à moins d’une grosse surprise, il serait étonnant d’en voir un commencer l’année avec l’Armada.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top