- PUBLICITÉ -
«Stefan méritait cette invitation» —Stéphane Matteau père

SourceURL:file://localhost/Users/m_brunelle/Desktop/MBmatteau%208-12.doc

«Stefan méritait cette invitation» —Stéphane Matteau père

Équipe junior américaine

Le Blainvillois Stefan Matteau, qui jouit de la double citoyenneté, a été invité au camp de l’équipe américaine junior qui prendra part au prochain Championnat du monde, pendant la période des Fêtes, en Russie.

Le camp se mettra en branle le 16 décembre, dans l’État de New York, et se transportera en Finlande par la suite. C’est là que les coupures se feront. Les joueurs sélectionnés se rendront à Ufa, en Russie, alors que les joueurs retranchés reviendront en Amérique.

Matteau espère faire le voyage en Russie pour y vivre une première expérience, lui qui pourra participer de nouveau au Championnat du monde, l’année prochaine.

«Je dois profiter de l’opportunité qui s’offre à moi. Je vais me rendre au camp dans le but de tout donner pour être de la formation américaine», a mentionné le numéro 23 de l’Armada.

L’état-major de l’équipe américaine a invité 15 attaquants au camp et il en gardera un total de 13.

En pays de connaissance

Matteau, qui a fait partie du programme américain des moins de 18 ans, sera en pays de connaissance puisqu’il côtoiera des joueurs avec qui il jouait l’année dernière.

L’an passé, il se préparait à participer au Championnat du monde des moins de 18 ans, mais un problème de citoyenneté est venu contrecarrer ses plans.

«C’est un problème de résidence permanente, a-t-il expliqué. C’était une question de jours, mais pour cette année, tout est réglé et j’espère pouvoir contribuer comme j’en suis capable.»

Une expérience que le paternel n’a pas vécue

Depuis qu’il joue au hockey, Stefan Matteau peut se fier à l’expérience vécue par son père Stéphane, qui a participé à pratiquement toutes les étapes, mis à part quitter le nid familial à 15 ans pour aller jouer à l’extérieur de la province, mais cette fois, ce sera une première dans la famille.

«Nous sommes vraiment fiers de lui, a indiqué l’ancien champion de la coupe Stanley. Stefan méritait d’être invité. Il joue très bien depuis le début de la saison.»

Stéphane Matteau n’a pas eu la chance de représenter son pays lors de cette classique annuelle, mais il n’a gardé aucune amertume. «Je ne méritais pas d’être invité, tout simplement, à cette époque-là.»

À 19 ans, alors qu’il portait les couleurs des Olympiques de Gatineau, Stéphane Matteau avait marqué 44 buts et amassé 45 passes, en 59 parties.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top