- PUBLICITÉ -
Stefan Matteau au Centre Bell

Stefan Matteau

Stefan Matteau au Centre Bell

Premier joueur de l’Armada dans la LNH

En entamant la saison avec les Devils du New Jersey, Stefan Matteau est devenu le premier porte-couleurs de l’Armada à disputer un match de la Ligue nationale de hockey. Pas mauvais pour une formation qui n’a pas encore complété sa deuxième année d’existence.

Même s’il laisse un grand vide au sein de la troupe Blainvillo-Boisbriannaise, les gens de la direction sont fiers de voir ce qui se produit avec le jeune Blainvillois de 18 ans. «C’est toute une expérience pour lui, a indiqué le pilote Jean-François Houle. On est content pour lui et on lui souhaite la meilleure des chances.»

Dimanche dernier, il disputait son quatrième match dans la Ligue nationale, et ce, au Centre Bell, contre le Canadien de Montréal. Dans les gradins, il y avait des amis d’enfance, sa famille, sa belle-famille et des coéquipiers chez l’Armada.

Croisés dans le corridor avant le début de la rencontre, Samuel Carrier et Christopher Clapperton se disaient excités et nerveux pour leurs coéquipiers. «On l’est, mais sûrement pas autant que lui», a lancé le vétéran défenseur.

Plus nerveux que lors de son baptême

Après la rencontre, le numéro 15 des Devils du New Jersey s’est dit plus nerveux que lors de son baptême dans la LNH, contre les Islanders de New York.

«C’était vraiment spécial pour moi et ma famille que je puisse jouer contre le Canadien au Centre Bell, a lancé Matteau. Je n’ai pas changé ma routine d’avant match ; ça reste une partie de hockey, même si j’étais plus nerveux que d’habitude.»

Avec les Devils, Matteau a l’occasion d’être entouré de vétérans tels Martin Brodeur et Dainius Zubrus. Brodeur lui a même donné un conseil avant la période d’échauffement. «Il m’a dit de ne pas trop en donner avant la partie pour me garder de l’énergie pour le match et c’est ce que j’ai fait», a-t-il lancé.

Au New Jersey, Matteau n’est pas laissé à lui-même puisque Zubrus l’a pris sous son aile. Zubrus, qui a déjà joué pour le Canadien, s’est installé dans la région avec sa conjointe et il y revient chaque été. Les deux hockeyeurs s’étaient rencontrés au cours de la période estival, au Centre Performe Plus Joël Bouchard. Pour Zubrus, c’était un geste naturel.

Kovalchuk et Zajac

Le Blainvillois était sur la patinoire pour l’hymne national puisqu’il entamait la rencontre aux côtés d’Ilya Kovalchuk et Travis Zajac, sur la première unité, un moment qu’il n’oubliera pas sitôt. «Je vais me souvenir de tout. Même le fait d’être sur la patinoire pour l’hymne national, c’était vraiment spécial, a-t-il souligné. C’est vraiment génial comme expérience et j’espère avoir l’occasion de revivre ça pendant ma carrière.»

Matteau a joué son tour régulier sur la première unité, lors des première et deuxième périodes, passant un peu plus de huit minutes sur la patinoire. «C’était vraiment spécial de jouer aux côtés de deux des meilleurs joueurs au monde, a ajouté le numéro 23 de l’Armada. C’est sûr que c’est plus rapide quel junior, mais quand tu joues avec d’aussi bons joueurs, l’adaptation est plus facile.»

Au cours de cette rencontre, celui qui a joué son hockey mineur avec les Bastions de Blainville et les Conquérants des Basses-Laurentides a été utilisé pendant 9 minutes 32 secondes et il a terminé la soirée avec un différentiel de plus 1.

Une décision sous peu

La nouvelle convention collective permet à une formation de garder un joueur d’âge junior avec l’équipe jusqu’à ce que la recrue ait disputé cinq rencontres. Après quoi, le joueur peut revenir dans le junior, mais il écoule la première année de son contrat.

Mardi, les Devils rendront visite aux Bruins de Boston, après quoi Lou Lamoriello prendra une décision à savoir si Matteau reviendra avec l’Armada ou s’il terminera la saison avec les Devils.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top