- PUBLICITÉ -
Rimouski se sauve avec les deux points

Jean-François Houle a eu une longue discussion avec Dominick Bédard, un des deux arbitres, après que Francis Beauvillier ait donné une violente mise en échec à Cédric Paquette en prolongation. Ce n'était pas la première fois du match que Houle donnait son opinion aux arbitres.

Rimouski se sauve avec les deux points

Armada 5 Océanic 6 (f)

L’Océanic de Rimouski est reparti de Boisbriand avec deux points de plus au classement, mais on peut parler d’un vol signé Marc-Antoine Gervais. Arrivé devant le filet des siens à mi-chemin en deuxième période, Gervais n’a cédé que deux fois sur 33 lancers.

Rimouski s’est sauvé avec la victoire en fusillade alors que Jean-François Plante a été le seul des six joueurs à s’élancer à faire scintiller la lumière rouge.

«On méritait la victoire, mais en tirs de barrage tout peut arriver», de direJean-François Houle.

Les hommes de Jean-François Houle ont dominé la première moitié du premier engagement, mais même s’ils ont eu d’excellentes chances, aucun but n’a été marqué. La rondelle a déjoué à deux reprises Philippe Desrosiers, gardien de l’Océanic, mais elle a tout juste dévié à côté du filet et a été balayée par un défenseur avant de traverser la ligne rouge.

C’était 10-0 au chapitre des tirs au but, mais les locaux n’ont pas pris l’avance. L’Océanic a finalement obtenu un premier tir à la 11e minute, un lancer inoffensif de Jasmin Boutet.

Une situation bizarre

Le premier but de la rencontre a donné droit à une situation particulièrement inhabituelle. Le tir de Francis Beauvillier a été ralenti par Storm Phaneuf, mais le disque a continué son chemin. Tommy Giroux est arrivé derrière Phaneuf et a dégagé la rondelle. Il l’a ensuite récupérée pendant que Beauvillier célébrait, mais l’arbitre n’a pas pointé le filet.

Tout de suite après, au terme d’une descente à 2 contre 1, Giroux a déjoué Desrosiers d’un tir dans la lucarne, mais les officiels sont allés à la reprise vidéo pour visionner le jeu précédent de Rimouski. On a constaté que la rondelle avait tout juste traversé la ligne rouge, avant que Giroux intervienne, ce qui a automatiquement annulé le but de l’Armada. On a remis du temps au cadran et on a repris.

Le reste de l’engagement a été l’affaire des Rimouskois, qui ont marqué trois buts  en supériorité numérique, en deux minutes 31 secondes. Ils ont été réalisés grâce à une belle exécution. Phaneuf ne pouvait pas faire grand chose sur les buts.

Scott Oke, avec deux, et Jean-François Plante ont réussi ces filets. Celui de Plante a été marqué alors qu’il ne restait que sept dixièmes de seconde au tableau, grâce à une magnifique passe d’Anthony De Luca.

«Nous avons été absents pendant sept minutes et ils en ont profité pour marquer trois buts, a continué Houle. Les gars ont quand même fait preuve de caractère en venant de l’arrière à deux reprises.»

Véronneau remplace Phaneuf

Au début de la période médiane, Alexandre Véronneau, tout juste embauché par l’Armada pour palier la perte d’Étienne Marcoux, a été envoyé devant le filet des Blainvillo-Boisbriannais.

Véronneau, originaire de Saint-Hippolyte, a porté les couleurs des Screaming Eagles du Cap Breton et des Voltigeurs de Drummondville. Il a également appartenu aux Remparts de Québec, mais n’a jamais participé à un match avec cette formation.

Depuis le début de la saison, Véronneau évoluait pour les Braves de Valleyfield dans le junior AAA.

L’Armada marque quatre buts sans réplique

C’est avec le feu dans les yeux que la troupe des Basses-Laurentides a entrepris la deuxième période et elle a réussi à créer l’égalité en marquant quatre buts sans réplique.

Danick Martel a inscrit l’Armada au pointage, à la septième minute du deuxième tiers, alors que son équipe évoluait à court d’un homme. Il s’agit d’un 10e cette saison pour Martel, son troisième en infériorité numérique.

«C’est sûr que ça va bien à ce niveau, mais ça n’a pas été un bon match pour moi en désavantage numérique puisqu’ils ont marqué trois buts alors que j’étais sur la glace. Il va falloir qu’on se replace pour notre prochain match», a indiqué le numéro 62 de l’Armada.

Six minutes plus tard, Christopher Clapperton marquait le premier de trois buts en l’espace d’une minute 50 secondes alors qu’une pénalité de l’Océanic venait à peine de se terminer.

Nikita Jevpalovs a réussi le troisième des locaux, 33 secondes plus tard. Ce but a sonné le glas pour Philippe Desrosiers, qui a été retiré du match à la faveur de Marc-Antoine Gervais.

Samuel Hodhod a fait exploser le toit du Centre d’excellence Sports Rousseau rempli à pleine capacité, en redirigeant le tir de Samuel Carrier pour ramener tout le monde à la case départ.

Pendant ce temps à l’autre bout de la patinoire, Véronneau n’a reçu que deux lancers au cours de cette période.

Un but de chaque côté

Il y a eu moins de buts en troisième période, mais le spectacle a été tout aussi excitant.

Le Rosemèrois Anthony De Luca pensait bien avoir donné la victoire à son équipe en marquant en avantage numérique, avec 4:27 à jouer en troisième.

«L’important, c’est qu’on soit allé chercher les deux points, a indiqué le numéro 15 de l’Océanic. C’est un match que j’ai savouré et j’ai déjà hâte à notre prochaine visite.»

Il y avait une cinquantaine de personnes venues l’encourager.

Il restait 50 secondes au cadran quand Olivier Picard a forcé la présentation d’une période de prolongation en marquant d’un tir de la ligne bleue.

Sans la tenue de Gervais devant la cage de l’Océanic, au cours de ce troisième tiers, l’Armada aurait mérité la victoire. Gervais a repoussé 18 des 19 lancers dirigés vers lui.

En prolongation, Gervais a continué de briller devant son filet en stoppant toutes les attaques des locaux, pendant que ces coéquipiers ne dirigeaient aucune rondelle vers Véronneau.

Au cours de cette période supplémentaire, les esprits se sont échauffés après que Francis Beauvillier eut appliqué un solide coup d’épaule à Cédric Paquette. Julien Bahl est venu défendre son coéquipier et les deux joueurs ont été chassés pour rudesse.

Un peu plus loin sur la patinoire, Marc-Olivier Roy et Jess Tanguy, qui se sont cherchés toute la soirée, se sont empoignés et Roy a renversé son ancien coéquipier sur la glace. Les deux ont été punis pour un total de 12 minutes de pénalité chacun.

Mécontents du travail des officiels, certains partisans ont lancé des objets sur la patinoire et  ils ont aussitôt été expulsés par les agents de sécurité. Comme si ce n’était pas assez, des partisans des deux équipes ont eu maille à partir.

Dans le livre de bord

Christian Marti a quitté la rencontre en deuxième période, après avoir essuyé une solide mise en échec de Scott Oke. Il passera des examens au cours du week-end pour savoir s’il a été victime d’une commotion cérébrale.

En  marquant le seul but des Saguenéens dans un gain de 1-0, vendredi soir, le Boisbriannais Charles Hudon, nouvellement nommé capitaine de son équipe, a prolongé à 13 sa série de matchs avec au moins un point. Au cours de cette séquence, il récolté neuf buts et 11 passes.

 …

L’Armada a libéré Samuel Aquin au cours de la journée et il a été réclamé par les Cataractes de Shawinigan. L’excellente prestation de Danick Martel pendant sa convalescence est un peu la cause de ce départ.

Dimanche, les Foreurs de Val-d’Or seront les visiteurs au Centre d’excellence Sports Rousseau pour le traditionnel match des toutous. La rencontre commencera à 16h.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top