- PUBLICITÉ -
Qui remplacera Stéphane Matteau ?

Le Blainvillois Denis Chalifoux a remis sa démission aux Cataractes de Shawinigan pour des raisons familiales. Il serait un candidat intéressant pour devenir l’adjoint de Jean‑François Houle.

Qui remplacera Stéphane Matteau ?

Commentaire

Joël Bouchard ne se doutait pas que sa première grosse transaction réalisée en janvier 2012 avec les Saguenéens de Chicoutimi allait lui coûter plus qu’un choix de première ronde en 2013 et de deuxième en 2014. L’acquisition de Stefan Matteau jr aura finalement eu raison de l’association entre l’Armada de Blainville-Boisbriand et de Stéphane Matteau, le père.

On ne se le cachera pas, cette situatin n’aurait jamais eu lieu sans ce qu’on peut désormais appeler l’histoire de Stefan Matteau.

Même s’il n’approuvait pas la querelle de son fils avec l’entraîneur-chef, après que l’espoir des Devils du New Jersey eut été cloué au banc, en troisième période du match numéro 2 contre le Drakkar de Baie-Comeau, Matteau, l’entraîneur adjoint, n’était pas d’accord avec la décision de l’organisation. «La décision de libérer Stefan a été prise sur le coup de l’émotion, a-t-il indiqué. Tu ne peux pas faire ce geste en demi-finale des séries éliminatoires.»

L’année précédente, Jean-François Houle avait laissé sur le banc Jess Tanguy, le meilleur marqueur de l’équipe, lors du septième match de la série quart de finale contre l’Océanic de Rimouski, une décision que Matteau avait appuyée parce que Tanguy ne mettait pas l’effort sur la patinoire et qu’il ne se donnait pas pour l’équipe. Dans le cas de Matteau, ce n’est pas son intensité qui a été mise en cause, mais son indiscipline.

Bien que le père était un entraîneur apprécié, tant par les joueurs que par Houle et Bouchard, la cohabitation était devenue impossible. Mardi, l’équipe annonçait, par voie de communiqué, que Stéphane Matteau ne serait pas de retour la saison prochaine.

Un nouvel adjoint

Dès lors, l’organisation s’est lancée à la recherche d’un autre entraîneur adjoint, puisqu’elle aimerait faire son embauche avant le repêchage qui aura lieu le 8 juin prochain, à Chicoutimi.

Laperrière ou Chalifoux

Je ne suis pas dans le secret des dieux, mais deux noms me viennent en tête pour remplacer Stéphane Matteau, soit Ian Laperrière et Denis Chalifoux.

Le premier est actionnaire de l’équipe et il a été présent dans l’entourage de l’équipe lors des dernières séries éliminatoires, allant même jusqu’à faire le voyage en autobus à Baie-Comeau pour assister aux deux premiers matchs de la série.

Pour le moment, il est à l’emploi des Flyers de Philadelphie et il dit aimer son travail, mais il a bien aimé être entouré de jeunes qui veulent apprendre. De plus, il possède une résidence à Blainville.

Le second a renoncé à son poste d’entraîneur-chef des Cataractes de Shawinigan pour des raisons familiales. Également résidant de Blainville, Chalifoux devient un candidat de premier plan.

Il a été vu fréquemment au Centre d’excellence Sports Rousseau lors des séries éliminatoires, non seulement pour les rencontres, mais aussi pour les entraînements. Jean-François Houle lui a même demandé d’aller le rejoindre dans son bureau après un entraînement.

Denis Chalifoux a eu une brillante carrière junior avec le Titan de Laval, avant de jouer cinq saisons dans la Ligue américaine. Il a ensuite roulé sa bosse en Europe avant de revenir au Québec pour jouer dans la Ligue semi-pro jusqu’en 2007-2008. Il a gagné la coupe Memorial et la coupe Calder.

Dès l’annonce de la séparation entre Stéphane Matteau et l’Armada, la boîte courriel et le téléphone de Jean-François Houle n’ont pas dérougi. «Il y a plusieurs candidats intéressants. Nous allons arrêter notre choix sur le meilleur candidat pour notre organisation, un entraîneur qui cadre bien dans nos valeurs», a souligné Houle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top