- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Quatre buts sans réplique pour l’Armada

La Flotte laurentienne a mis plus d’une période avant de se mettre en marche, vendredi, mais quatre buts sans réplique ont permis à l’Armada de vaincre les Foreurs de Val-d’Or par le pointage de 4 à 2.

En fin de première période, Samuel Henley a enfilé son premier de la rencontre en déjouant Étienne Marcoux, qui a stoppé huit autres rondelles au premier vingt.

Son vis-à-vis Keven Bouchard a été solide en fermant la porte à 11 reprises. Henley a remis ça au début du deuxième tiers en profitant d’une supériorité numérique, puisque Frédéric Bergeron était au cachot.

Six minutes plus tard, ce fut la fin des réjouissances pour les Valdoriens puisque la troupe de Jean-François Houle a trouvé la brèche dans la muraille Bouchard. Danick Martel a touché la cible à 9:21, avec la complicité d’Emil Aronsson et Nathanael Halbert.

Moins d’une minute plus tard, le capitaine Olivier Picard nivelait la marque en faisant scintiller la lumière rouge, pendant un avantage numérique.

La mise en scène avait été effectuée par Samuel Hodhod et Ryan Tesink. Après 40 minutes, tout le monde était de retour à la case départ et l’Armada menait 19-18 au chapitre des tirs au but.

Le troisième engagement a donné droit à du jeu quelque peu serré, alors que les deux formations n’ont obtenu, ensemble, qu’un total de 11 lancers, soit cinq pour l’Armada et six pour les Foreurs.

Marcoux n’a rien donné à ses rivaux tandis que les Laurentiens ont fait preuve d’opportunisme pour marquer à deux reprises et ainsi l’emporter.

Ryan Tesink a marqué son cinquième de la saison, à la troisième minute, avec la complicité de Hodhod et Aaron Hoyles, puis Martel, encore lui, a complété le pointage, à 15:29. Il s’agissait d’un 12e pour Martel depuis le début de la campagne.

Mantha tenu en échec

Pour l’Armanda, il s’agissait d’un deuxième gain, cette année, aux dépens des Foreurs de Val-d’Or qui comptent dans leurs rangs le meilleur pointeur du circuit Courteau en Anthony Mantha, lu qui montre une moyenne d’un but (25) et d’un peu plus d’une passe (31) par rencontre, pour 56 points en 25 parties.

De plus les défenseurs Guillaume Gélinas et Randy Gazzola viennent aux huitième et treizième rangs des meilleurs pointeurs de la LHJMQ.

Vendredi, Mantha a obtenu une passe sur le premier but du match et puis ce fut le silence, malgré ces cinq lancers, mais aucun qui ne fut jugé dangereux. Gélinas et Gazzola ont également obtenu une mention d’aide.

Le 27 septembre, les Foreurs étaient les visiteurs au Centre d’excellence Sports Rousseau et l’Armada a triomphé 4 à 1. Le seul but des Foreurs avait été l’œuvre de Louick Marcotte ,en début de troisième période. Mantha avait obtenu une passe et n’avait pas réussi à déjouer Marcoux, malgré trois lancers, tous dangereux selon les statistiques. De mémoire, il a frappé le poteau au cours de cette rencontre.

Sans réduire au silence le meilleur marqueur de la Ligue, l’Armada a fait baisser sa moyenne de points par match en l’empêchant de marquer.

Ceci démontre que la clé du succès de l’Armada Blainville-Boisbriand réside en grande partie dans un système de jeu hermétique, et ce, malgré la présence de bons joueurs offensifs.

Le prochain rendez-vous entre les deux formations aura lieu le 11 décembre, à Val-d’Or, mais il est loin d’être certain que Mantha sera de la formation puisque le camp de l’équipe Canada junior se mettra en branle le lendemain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top