- PUBLICITÉ -
Sc 2018 03 09 5106

Alexandre Alain a connu une deuxième soirée de rêve cette saison avec un tour du chapeau. (Crédit photo: Sylvain Charest)

LHJMQ: un premier trophée Jean-Rougeau pour l’Armada

Le Phoenix de Sherbrooke et l’Armada s’affrontaient pour une dernière fois cette saison. L’indiscipline de la formation estrienne a ouvert la porte à la Flotte qui l'a emporté par la marque de 4-3.

Alexandre Alain a joué les héros en complétant son deuxième tour du chapeau de la campagne, en fin de rencontre. Le capitaine de la Flotte a ouvert la marque tôt en première période. Par la suite, il a répliqué avec ses 42e et 43e filets de la campagne, en avantage numérique, dans les dix dernières minutes de jeu.

« C’était un bon match, affirmait sans hésiter Joël Bouchard. Les joueurs se sont battus, ils étaient concentrés. (…) Je suis fier des gars. Ça paraissait qu’ils voulaient gagner. Dernièrement c’est difficile d’aller chercher de l’émotion, ce n’était pas le cas ce soir. »

De l’émotion, les joueurs en ont eu besoin. La troupe de Joël Bouchard a dû se débrouiller sans les services des défenseurs Antoine Crête-Belzile et Pascal Corbeil. Ces derniers ont quitté la rencontre tôt en première période.

« C’est une victoire d’équipe et ça nous prépare pour les séries, expliquait Alexandre Alain. C’est sûr que perdre deux joueurs comme Crête-Belzile et Corbeil, ça fait mal en début de rencontre. »

Pour Joël Bouchard, la perte de ses deux défenseurs le déçoit. Cependant, il était loin d’être apeuré. «Je ne suis pas un gars qui a peur, dans la vie. Si vous voulez parler à quelqu’un qui a peur, parlez à quelqu’un d’autre. Moi, je n’ai pas peur. Je joue, c’est tout. »

Drake Batherson a touché la cible avec un joueur en plus, alors qu’il ne restait que deux minutes à écouler au premier vingt. Alex Barré-Boulet a récolté des mentions d’aides sur les quatre buts de ses coéquipiers.

Du même coup, l’Armada assurait son emprise sur le premier rang du circuit Courteau. Elle mettait la main sur le premier trophée Jean-Rougeau de son histoire, récompense remise à la meilleure formation en saison régulière de la LHJMQ, grâce à sa 46e victoire de la saison, égalant ainsi un record d’équipe.

« C’est satisfaisant de finir premier, de dire Alexandre Alain. L’objectif c’est toujours de finir le plus haut possible pour avoir l’avantage de la glace en séries. »

Bombardement en troisième période

Le Phoenix a bénéficié de deux avantages numériques en fin de rencontre. Toutefois, Tobie Paquette-Bisson a sauvé les meubles pour l’Armada alors que Nicolas Poulin a été frustré par Denisov.

«Normalement, avec 18 lancers en troisième période, on profite de nos chances. De leur côté, leurs canons  sont allés chercher les buts nécessaires au bon moment», jugeait, l’entraîneur-chef du Phoenix, un Stéphane Julien qui réfutait l’indiscipline de ses joueurs comme cause de la défaite.

Mikhail Denisov a eu de la difficulté dans les deux premiers tiers. Yann-Félix Lapointe a créé l’égalité 1-1 sur un lancer qui a échappé au gardien russe et, avec trois secondes au cadran en période médiane, Nicolas Poulin, du Phoenix, prolongeait sa séquence de matchs avec au moins un point à neuf.

« Je n’ai pas aimé le premier but, précisait Joël Bouchard. En troisième période, il a été solide. Sur le deuxième filet, pour être franc, la rondelle avait des yeux. Elle est passée au travers de trois joueurs et à côté de lui. »

Marek Zachar a marqué dans les derniers instants de la joute pour les visiteurs. Le Phoenix a vu sa séquence de neuf victoires consécutives prendre fin.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top