- PUBLICITÉ -
Philippe Sanche amasse quatre points dans un festival offensif

Le petit Phiippe Sanche a connu une soirée de rêve en marquant un but et récoltant une passe. On le voit, ici, célébrer dans les bras de Stefan Matteau.

Philippe Sanche amasse quatre points dans un festival offensif

Armada 9 Wildcats 4

L’Armada de Blainville-Boisbriand a finalement résolu l’énigme des Wildcats de Moncton, vendredi soir, au Centre d’excellence Sports Rousseau, en l’emportant 9 à 4. Philippe Sanche a connu une soirée de rêve en marquant un but et récoltant trois passes.

C’est l’ancien de l’Armada Jonathan Narbonne qui a ouvert la marque en y allant d’un tir inoffensif, en direction d’Étienne Marcoux, qui s’est frayé un chemin jusque derrière la ligne rouge.

La réplique n’a pas tardé, alors que Philippe Sanche a nivelé la marque moins d’une minute plus tard, avec la complicité de Félix Plouffe et Samuel Carrier.

Sanche a déjoué Cole Holowenko, tout juste réclamé au ballotage en raison d’une blessure anodine d’Alex Dubeau survenue lors de entraînement en dehors de la patinoire.

Christian Marti, qui effectuait un retour au jeu, a lancé les siens en avance alors que les deux équipes évoluaient à 4 contre 4. Tommy Giroux a aperçu Marti qui appuyait l’attaque et lui a offert une passe parfaite. Le numéro 54 a lancé sur réception pour réussir son troisième de la saison.

Les Blainvillo-Boisbriannais ont eu le contrôle de la rondelle tout au long de la période, dominant 8-3 au chapitre des lancers.

Les Wildcats n’abandonnent pas

Narbonne est venu hanter ses anciens coéquipiers en enfilant son deuxième du match, alors que Stefan Matteau était au cachot pour avoir donné un coup de bâton pendant un arrêt de jeu.

Six minutes plus tard, Matteau effectuait sa première présence sur la glace après cette pénalité et il a servi une solide mise en échec qui a mené à un magnifique but de Tommy Giroux. Il a ouvert la porte à Sanche qui a pu remettre à Giroux, lequel n’a eu qu’à placer la rondelle dans le filet.

À 12:41, ce fut au tour des locaux de profiter d’un jeu de puissance, quand Marc-Olivier Roy a fait preuve de patience en attendant que Holowenco se couche de tout son long sur la patinoire pour loger la rondelle dans la partie supérieure.

Sanche a obtenu son troisième point de la rencontre, avec une mention d’aide.

Il ne restait que 50 secondes à jouer en période médiane quand Ross Johnston a profité d’une rondelle qui allait dans tous les sens, après que Marcoux eût réalisé deux arrêts, pour faire scintiller la lumière rouge.

Après 40 minutes de jeu, les deux équipes étaient nez à nez pour ce qui du nombre de lancers, avec 18.

Sanche accumule les points

Au début de la troisième, c’est Storm Phaneuf qui était entre les poteaux, tandis que Marcoux s’est retrouvé sur une chaise au banc des siens, lui qui ne semblait pas à l’aise devant son filet, depuis le début du match.

Le petit Philippe Sanche a continué sa soirée de rêve en amassant deux autres passes. Il a tout d’abord refilé le disque à Matteau, lors d’une descente à 2 contre 1, et le tir de ce dernier a littéralement traversé le corps de Holowenco pour se retrouver doucement derrière la ligne rouge.

Deux minutes plus tard, Sanche s’amènait en zone adverse en pleine vitesse et il servait une tasse de café au défenseur des Wildcats, sans toutefois parvenir à marquer. Tommy Giroux en profitait alors pour réussir son deuxième de la rencontre, ce qui ajoutait un cinquième point à la fiche du numéro 15 de l’Armada. Cette passe a finalement été retiré à la fiche de Sanche, qui terminait donc le match avec quatre points.

Peu de temps après, Samuel Hodhod se retrouvait sur les genoux après avoir contourné l’arrière de Moncton, mais il parvenait à envoyer la rondelle derrière Holowenko.

La soirée des buts bizarres s’est poursuivie au Centre d’Excellence Sports Rousseau. Dmitri Jaskin a marqué le quatrième but des visiteurs, alors que seul lui et l’arbitre semblaient avoir vu la rondelle derrière la ligne rouge.

La soirée pénible d’Holowenko n’était pas terminée. Pendant une supériorité numérique, Christopher Clapperton faisait dévier un tir de Xavier Ouellet pour inscrire le huitième but de Blainville-Boisbriand.

L’entraîneur des Wildcats, Danny Flynn, a finalement sorti le crochet et remplacé Holowenco par Grant Grady, mais le résultat est demeuré le même.

Samuel Carrier a profité d’un autre jeu de puissance pour réussir son premier but de la saison, à l’aide d’un tir du poignet qui s’est frayé un chemin entre les jambières de Grady. C’était 9 à 4.

Dimanche, les hommes de Jean-François Houle recevront la visite de Jonathan Huberdeau et des Sea Dogs de St-John.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top