- PUBLICITÉ -
«Personne n’est plus gros que l’équipe

Joël Bouchard a rencontré la presse

«Personne n’est plus gros que l’équipe, même pas moi» —Joël Bouchard

L’Armada libère Stefan Matteau jr

Après la rencontre de samedi soir à Baie-Comeau, la direction de l’Armada a pris la décision de libérer l’attaquant Stefan Matteau jr en vue du reste des séries éliminatoires.

«C’était la seule décision à prendre, a indiqué Joël Bouchard, directeur-gérant de l’Armada. Nous avons des valeurs dans notre équipe et personne n’est plus gros que l’équipe, même pas moi. Je dois prendre des décisions pour l’organisation. L’an passé, nous avons assis notre meilleur marqueur (Jess Tanguy) pendant deux périodes lors du septième match.»

Revenons un petit peu en arrière. Lors du premier match, Stefan Matteau a pris une pénalité dès sa première présence sur la patinoire. Il a donné un coup d’épaule alors que le joueur du Drakkar n’avait pas la rondelle. Le Drakkar allait ouvrir la marque par la suite.

Le lendemain, les deux équipes étaient nez à nez, 1 à 1, en fin de deuxième période quand Matteau a asséné un coup de bâton à Félix Girard lors d’un changement de ligne pendant un arrêt de jeu. Le Drakkar a repris les devants 10 secondes après que les deux minutes aient été écoulées.

On n’a pas revu Matteau sur la patinoire par la suite. En point de presse, Jean-François Houle n’est pas passé par quatre chemins. «C’est par mesure disciplinaire qu’on a décidé de le garder sur le banc.» Il n’avait toutefois pas parlé de l’avenir de celui-ci dans l’uniforme noir et blanc.

En sortant de l’aréna, on a vu Stefan Matteau jr et son père, Stéphane Matteau, également entraîneur adjoint de l’Armada, prendre l’autobus des partisans au lieu de revenir dans celle de l’équipe.

Dès lors, toutes sortes de spéculations ont été émises sur les différents réseaux sociaux, naturellement sans avoir vérifié leurs dires. En conférence de presse, lundi matin, Joël Bouchard a tenu à spécifier que ce n’était pas le joueur qui avait quitté la formation, mais bien elle qui avait libéré l’espoir des Devils du New Jersey.

«J’étais en train de lui réserver une place sur un vol le lendemain matin pour qu’il revienne à Montréal, mais il a décidé de revenir avec l’autobus des partisans», a indiqué Bouchard.

L’avenir du père avec l’Armada

Pour le moment, l’avenir de Stéphane Matteau père avec l’Armada est toujours nébuleux, mais Joël Bouchard a tenu à louanger l’entraîneur adjoint.

«C’est vraiment un chic type et les gars l’adorent. C’est normal qu’il prenne un peu de recul et on le comprend. Ce n’est pas une situation facile pour lui. On va se reparler et voir ce qu’on fera.»

Toujours sur la liste de l’Armada

L’Armada a demandé à l’attaquant blainvillois de demeurer à l’écart de l’équipe pour le reste des séries éliminatoires, mais son nom est toujours sur la liste de la formation.

Ce qui veut dire que les autres équipes de la LHJMQ ne pourront le réclamer sans rien donner en retour à l’Armada quand s’ouvrira la période de transaction estivale lors du repêchage.

«Pour être honnête, je n’ai pas regardé pour la saison prochaine, a déclaré Bouchard. On perd 0-2 dans la série et c’est ça qui compte pour le moment, la saison prochaine, on regardera plus tard.»

Bouc émissaire

Certains peuvent croire que c’est en vue de fouetter sa troupe que ce geste a été posé, mais Bouchard réfute ses allégations. «On ne fait pas de Matteau un bouc émissaire pour nos deux défaites, a-t-il continué. Nous n’avons pas bien joué et ce sont des défaites d’équipe. On ne tente pas de fouetter les joueurs, mais bien de prendre la décision qui s’imposait.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top