- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Période de transactions: silence radio chez l’Armada

La période de transactions dans la LHJMQ s’est mise en branle le 22 décembre dernier, mais l’Armada n’a toujours pas annoncé d’échanges.

Il est clair que tant que le sort de Jonathan Huberdeau et Philip Danault, les deux joueurs disponibles les plus intéressants, ne sera pas connu, certaines équipes vont se montrer patientes.

Il se peut donc que le gros boom de transactions se produise tout juste après le Championnat du monde junior en Russie. Celles qui auront gagné les derbys n’auront plus autant de munitions tandis que celles qui auront fait chou blanc devront se rabattre sur d’autres solutions.

«Il est encore tôt, a indiqué Joël Bouchard, directeur-gérant de l’Armada. Je parle à mes homologues à tous les jours et on va se côtoyer lors du Défi mondial des moins de 17 ans.»

Un congé qui arrive à point

Le mois de décembre aura été très difficile pour la troupe de Jean-François Houle et les choses ne se sont pas replacées, le samedi 22 décembre, alors qu’elle a baissé pavillon 5-2 devant les Voltigeurs de Drummondville.

L’Armada menait pourtant 2-1 avec neuf minutes à jouer à la rencontre quand une tempête a frappé en zone blainvillo-boisbriannaise. Alexandre Véronneau, qui a été rappelé pour cette rencontre, a cédé trois fois en 3 minutes 44 secondes. Le cinquième filet a été réussi dans un filet désert.

Jérémie Malouin a réussi quatre filets pour les Voltigeurs alors que du côté de l’Armada, Pier-Olivier Grand’Maison et Tommy Giroux ont été les marqueurs.

«Les gars ont manqué d’énergie, a mentionné Houle. Il est temps que la pause du temps des Fêtes arrive. Ça va faire du bien à tout un chacun de retourner dans sa famille.»

Il reste une rencontre au Noir et Blanc à disputer au cours du mois de décembre, soit ce dimanche, contre les Olympiques de Gatineau. En huit parties, l’Armada a remporté un match et perdu sept rencontres, dont un revers en fusillade et un autre en prolongation.

Hudon et Matteau rentrent au pays

Le Boisbriannais Charles Hudon ainsi que le Blainvillois Stefan Matteau ont appris la fin de semaine dernière qu’ils ne joueraient pas au Championnat du monde junior qui se déroule présentement en Russie.

Blessé au dos, Hudon est rentré au pays le 23 décembre dernier. Les entraîneurs ont remplacé l’attaquant des Saguenéens par Mark McNeill des Raiders de Prince Albert.

«Je comprends la décision même si je trouve ça plate», a indiqué Hudon. Sur son compte Twitter, il a mentionné, mercredi, qu’il était de retour à Chicoutimi et qu’il regardait vers l’avenir, lui qui aura une deuxième chance de représenter le pays lors du Championnat du monde de hockey junior de 2013.

De son côté, Matteau a appris qu’il était retranché de la formation américaine le 23 décembre au matin. Tout comme Hudon, le numéro 23 de l’Armada de Blainville-Boisbriand pourra tenter sa chance l’année prochaine.

«J’ai parlé avec Stefan, mardi, il a trouvé ça difficile, mais il l’a pris du bon côté, a expliqué Bouchard. Il sait qu’il pourra se reprendre l’année prochaine. Il y a des gars qui ont une seule chance de faire l’équipe nationale. Il reviendra avec nous gonflé à bloc pour bien conclure la saison.»

Boily et Hawes déménagent

Le Rosemèrois Mathieu Boily, qui a vu sa saison se terminer vers le mois d’octobre en raison d’une blessure à l’épaule, a été échangé au Phoenix de Sherbrooke par les Olympiques de Gatineau en retour d’un choix de huitième ronde en 2015.

Boily n’a pas été épargné par les blessures depuis son arrivée dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

L’ancien attaquant de l’Armada Cole Hawes changera également d’adresse alors qu’il a été échangé par le Phoenix aux Voltigeurs de Drummondville en retour d’un choix de 2e ronde en 2013. Si Hawes ne revient pas dans le circuit Courteau pour jouer son année de 20 ans, le Phoenix devra donner une compensation aux Voltigeurs.

Avant le début de la saison, Bouchard avait échangé Hawes à Sherbrooke en retour d’un choix de 8e tour. «Ses statistiques et le fait qu’il n’y aura pas beaucoup de joueurs de 20 ans la saison prochaine ont aidé à sa valeur, a indiqué Bouchard. Il n’aurait pas eu le temps de glace qu’il a eu à Sherbrooke avec nous, on lui a donné l’occasion de jouer plus souvent. La valeur d’un joueur change vite dans le junior.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top