- PUBLICITÉ -
Pas un

Jean-François Fortin et Alexandre Jacques seront les nouveaux entraîneurs adjoints de l'Armada en vue de la saison prochaine. 

Pas un, mais deux remplaçants pour Stéphane Matteau

Embauches chez l’Armada

L’organisation de l’Armada de Blainville-Boisbriand a annoncé, mercredi, qu’elle avait finalement trouvé le successeur de Stéphane Matteau au poste d’adjoint. Le rôle a été confié à deux hommes de hockey, Jean-François Fortin et Alexandre Jacques.

Le directeur général Joël Bouchard n’a pas eu à chercher bien loin pour combler les postes puisqu’il a pigé parmi les entraîneurs qui œuvrent à son Académie de hockey.

Fortin sera chargé du développement des joueurs de l’organisation, c’est-à-dire ceux qui endossent le chandail noir et blanc, mais également ceux qui n’ont pas réussi à se tailler un poste avec l’équipe du circuit Courteau. «C’est un rôle qui me convient parfaitement. J’ai une facilité à communiquer avec les jeunes de cet âge parce que j’utilise leur langage et parce que j’ai aussi du vécu en tant que joueur», mentionne celui qui aura également le mandat de faire l’analyse vidéo des joueurs adverses.

«Je dois connaître les vétérans de notre équipe et les jeunes de notre organisation, de même que les forces des joueurs adverses. Je dois me mettre au boulot rapidement pour être prêt pour le camp d’entraînement.»

Fortin connaît la plupart des joueurs qui ont évolué dans le midget AAA au cours des deux dernières années puisqu’il occupait le poste d’adjoint chez les Vikings des Laurentides depuis deux ans. «Dave Thériault (entraîneur-chef des Vikings) m’a beaucoup aidé à apprendre le rôle d’adjoint et je lui dois une fière chandelle.»

Âgé maintenant de 34 ans, il a été un défenseur étoile dans le circuit Courteau alors qu’il a porté les couleurs des Faucons de Sherbrooke, à la fin des années 1990.

Il a été un choix de deuxième ronde des Capitals de Washington, avec qui il a disputé 71 matchs répartis sur trois saisons. Il a également évolué quatre ans en Europe, avant de mettre un terme à sa carrière de hockeyeur, en 2010, pour revenir au Québec et entamer un nouveau parcours.

Alexandre Jacques, spécialiste des habiletés

Alexandre Jacques aura un rôle spécifique au sein du personnel d’entraîneur de l’Armada, lui qui sera chargé d’aider les joueurs à développer leurs habiletés individuelles.

Jacques a également connu une prolifique carrière dans la LHJMQ, lui qui a récolté 101 points en 1996-97, tandis qu’il endossait l’uniforme des Cataractes de Shawinigan.

Il a été un choix de sixième ronde des Red Wings de Détroit. Il a joué quelques années chez les professionnels, se promenant dans la Ligue américaine ou dans la Ligue de la Côte Est, avant de se tourner vers l’Europe, où il a joué pendant cinq ans, avant de joindre la Ligue Nord-Américaine. Encore l’an dernier, il évoluait pour le Caron et Guay de Trois-Rivières et il a terminé la saison avec 35 points en 37 parties, dont 12 buts.

«Je suis excité devant l’opportunité qui se présente à moi, a indiqué Jacques. Je sais, depuis que je joue au hockey, que je veux être un entraîneur. Je suis dans l’entourage de l’équipe depuis trois ans et j’ai eu l’occasion de travailler avec les blessés quand l’Armada était sur la route. C’est une belle marque de reconnaissance.»

Le monde du hockey a évolué au Québec, depuis que Jacques a joué sa dernière saison dans la LHJMQ, et il est heureux de participer à ce changement de garde. «Il y a des choses que j’aurais aimé savoir quand j’ai fait le saut dans la Ligue américaine. La marche est haute et c’est pour ça qu’il faut continuer de travailler sur ses habiletés individuelles comme le lancer, le coup de patin et le maniement de rondelle.»

Au début, il ne fera pas les voyages puisqu’il demeure à l’emploi de l’Académie Joël Bouchard, mais il sera présent lors des entraînements et des matchs locaux.

Pour ce qui est de sa carrière de joueur, il n’a toujours pas évalué s’il allait être de retour avec le Caron et Guay, la saison prochaine. «Je n’ai pas analysé la situation encore. Une chose est sûre, ma priorité sera l’Armada.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top