- PUBLICITÉ -
Ouellet gradue

Capitaine de l’Armada depuis deux ans

Ouellet gradue, Marcoux opéré

La fin d’une époque

L’élimination de l’Armada de Blainville-Boisbriand en demi-finale de la LHJMQ marque la fin d’une époque, alors que plusieurs joueurs ont donné leur dernier coup de patins dans le circuit Courteau et d’autres qui attendent les occasions.

Xavier Ouellet, le capitaine et le meilleur défenseur de la LHJMQ depuis deux ans, quitte le navire pour vivre de nouvelles expériences. Dès l’élimination de l’Armada, il a reçu un appel des Red Wings de Détroit pour qu’il joigne les rangs des Griffins de Grand Rapids dans la ligue Américaine de hockey.

Les Griffins ont entamé les séries éliminatoires la semaine dernière après avoir remporté le championnat de leur division pour s’emparer du troisième rang au classement de leur conférence.

Ils affrontent les Aeros d’Houston et la série est égale une victoire de chaque côté. Le troisième match sera disputé ce soir.

Le numéro 16 n’a jamais eu l’occasion de récupérer complètement de sa blessure à la cheville qui l’a tenue à l’écart au mois de mars. Même lors du Championnat du monde de hockey, la douleur était vive.

«Disons que j’ai joué avec une jambe et demie, a-t-il lancé. Je me demanderai toujours qu’elle genre de performance j’aurais pu offrir si j’avais pu être à 100%. Je suis quand même fier de ce que j’ai pu accomplir dans le junior, maintenant je m’attaque à un autre défi.»

Marcoux sous le bistouri

Étienne Marcoux a terminé la saison grâce à une attelle et il passera sous le bistouri le 15 mai prochain afin de réparer les dommages à son épaule gauche.

«J’ai hâte de passer à autres choses, a-t-il lancé. Je ne sais pas encore où je serai l’an prochain. J’ai dit en début de saison que j’espérais que ce soit ma dernière année ici, si j’ai à revenir, ça va me faire plaisir de porter ce chandail à nouveau, c’est tellement une bonne organisation.»

La convalescence devrait durer toute la période estivale ce qui porte à croire qu’il jouera à 20 ans dans le circuit Courteau.

Giroux et Carrier des universitaires

Tommy Giroux et Samuel Carrier continueront leur carrière dans le hockey universitaire. Giroux attend d’avoir tout en main avant de prendre sa décision à savoir quelle équipe, il joindra, mais il a déjà une bonne idée.

«J’ai vraiment eu une belle saison et demie ici, a mentionné Giroux. J’étais chez-nous à vivre comme mes chums sans couvre-feu quand on m’a offert cette dernière chance. Quand je suis arrivé, on m’a immédiatement un rôle important en offensive et j’ai saisi ma chance.»

De son côté, Carrier, le défenseur qui a fêté ses 21 ans le jour de l’élimination de l’Armada, sait qu’il jouera avec les Redmen de McGill à moins que le téléphone sonne. «C’est sûr que j’espère une invitation à un camp professionnel, mais mon plan est de jouer universitaire, là où je devais jouer cette année avant la transaction qui m’a amené ici. J’ai vraiment apprécié l’encadrement, c’est vraiment une excellente place pour jouer au hockey», a souligné Carrier.

Cissé et Paquette en attente

Cédric Paquette n’a joué que deux ans dans le circuit Courteau, mais il se sent prêt à faire le saut dans le hockey professionnel. Choix de 4e ronde du Lightning de Tampa Bay en juin dernier, il pourrait bien porter le chandail du Crunch de Syracuse l’an prochain.

«J’ai beaucoup maturé cette année, a-t-il indiqué. La suspension que l’équipe m’a donné en début de saison a été en quelque sorte le point tournant de ma saison. J’ai joué du bon hockey par la suite.»

Yasin Cissé a fait son arrivée dans l’organisation en décembre après avoir pris la décision de revenir au Québec, une décision qu’il ne regrette pas. «C’est la meilleure décision que j’ai prise, a-t-il lancé. Dommage que les blessures soient venues me ralentir, mais j’ai vraiment apprécié mon séjour ici. Maintenant, je vais me joindre à l’organisation des Jets de Winnipeg et on verra ce qui va suivre.»

Marti en Suisse

À moins qu’il reçoive une invitation à un camp d’une équipe de la LNH ou de la LAH, le grand défenseur Suisse Christian Marti retournera jouer en division 1 en Suisse.

À 18 ans, il jouait déjà en division 1, mais il avait décidé de joindre l’Armada après que son équipe soit aux prises avec des problèmes financiers.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top