- PUBLICITÉ -
Olivier Sching‑Gomez

Olivier Sching-Gomez et Yvan-Gabriel Mongo

Olivier Sching‑Gomez, le choix de l’Armada

Repêchage LHJMQ

Pour une deuxième année d’affilée, la direction de l’Armada de Blainville-Boisbriand a jeté son dévolu sur un défenseur comme première sélection et c’est le produit des Intrépides de Gatineau, Olivier Sching‑Gomez, qui a été l’heureux élu.

La formation laurentienne n’avait pas de choix de premier tour et elle n’a pu en acquérir un, malgré quelques discussions sur le plancher du centre Georges-Vézina de Chicoutimi, samedi.

C’est donc au deuxième tour que l’Armada a sélectionné le défenseur de 5 pi 11 po et 190 livres. «C’est un défenseur qui est bon dans les deux sens de la patinoire. Il possède un bon coup de patin et il a un bon physique. C’est surtout un bon athlète», a indiqué Joël Bouchard, directeur-gérant de l’Armada.

Un défenseur heureux

Sching‑Gomez était répertorié au 59e échelon par le Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ, soit en quatrième ronde, et c’est avec excitation qu’il a entendu son nom dès le deuxième tour.

«J’avais rencontré les gens de l’Armada, la veille, et l’entretien s’était très bien passé. J’ai toujours aimé le style de jeu préconisé par cette équipe. Je vais me rendre au camp sans me mettre de pression en espérant me tailler une place dès l’an prochain», a‑t‑il laissé entendre au bout du fil.

Le défenseur gatinois a subi une séparation de l’épaule, en début de saison, ce qui a ralenti sa progression, mais une fois qu’il a été rétabli, il a démontré son savoir‑faire. «Une fois à 100 %, j’ai pris mon erre d’aller, a‑t‑il poursuivi. Je suis un défenseur stabilisateur qui s’ajuste à la situation. J’ai beaucoup amélioré mon jeu défensif.»

Plus de caractère

Bouchard a ensuite effectué une transaction avec son homologue des Cataractes de Shawinigan, Martin Mondou, dans le but de sélectionner un autre joueur au deuxième tour.

C’est avec une certaine surprise que l’Armada a sélectionné l’attaquant Yvan‑Gabriel Mongo, coéquipier de Sching‑Gomez. Mongo a connu un lent début de saison dans le midget AAA, mais en deuxième moitié, il était un joueur‑clé au sein de sa formation. L’attaquant de 5 pi 7 po, 167 livres, était classé pour être choisi entre les sixième et huitième rondes.

«C’est un joueur qui rejoint vraiment la philosophie de l’Armada, a analysé Bouchard. Il a été nommé la quatrième étoile de la Ligue midget AAA parce que c’est un travaillant infatigable. C’est pour ça qu’on a sacrifié un choix de quatrième tour.»

De son côté, Mongo est heureux de se retrouver au sein de la formation des Laurentides. «C’est une bonne organisation et l’encadrement des joueurs est excellent, a-t-il souligné. Je suis d’autant plus heureux que l’équipe a fait une transaction pour me sélectionner, ça montre leur désir de m’avoir parmi eux. »

Montambeault, un gardien de 16 ans

Avant la séance de sélection, l’Armada a échangé les droits de Stefan Matteau à l’Océanic de Rimouski en retour d’un choix de troisième ronde en 2013, et un de deuxième tour en 2014 (si jamais Matteau ne revenait pas dans la LHJMQ, ce choix reviendrait à Rimouski).

Avec ce choix, l’Armada a choisi le gardien de but Samuel Montambeault, soit le deuxième gardien de l’encan à trouver preneur. «C’est un gardien de 16 ans qui a connu une superbe saison, a indiqué Bouchard. Il aurait pu être choisi l’an passé, mais son année supplémentaire dans le midget AAA a été bénéfique pour lui.»

Comme deuxième choix de troisième ronde, l’Armada a sélectionné le gros attaquant Philippe Chamberland des Riverains du collège Charles-Lemoyne. «C’est un gros bonhomme (6 pi 1 po, 165 livres) qui protège très bien la rondelle et qui provoque beaucoup de choses à l’offensive», a indiqué Bouchard.

Dans la région

L’état-major blainvillo-boisbriannais est ensuite venu piger dans les équipes de la région. Ils ont choisi l’attaquant Brendan Hamelin, de Saint‑Lin, qui jouait avec les Phénix du collège Esther-Blondin, et le défenseur rosemèrois Charlie Roy, qui portait les couleurs des Vikings de Saint‑Eustache.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top