- PUBLICITÉ -

Les joueurs de 20 ans ont eu leur mot à dire lors du dernier match à domicile de l'Armada en saison régulière. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Les joueurs de vingt ans se lèvent pour la Flotte

Après une soirée haute en émotions la veille, l’Armada rendait hommage à ses joueurs de 20 ans, samedi. Blainville-Boisbriand a remporté son dernier match à domicile 3-2 aux dépens des Remparts de Québec.

Tyler Hylland a profité de sa dernière joute à domicile dans la LHJMQ pour franchir deux plateaux importants. Il a franchi le cap des 20 buts et des 40 points grâce à deux buts lors du dernier tiers et de la période médiane.

Au début de celle-ci, il a effectué la sale besogne en désavantage numérique pour permettre à Antoine Demers d’inscrire son 17e de la campagne. Il s’agissait du 19e filet avec un homme en moins pour le Blanc et Noir en 2018-2019.

« Je ne peux pas demander mieux comme soirée, s’exclamait Hylland. Il y avait beaucoup de membres de ma famille et de mes amis, l’atmosphère était superbe. Nous sommes dans une course pour le top 6 et nous avions absolument besoin de cette victoire et je suis vraiment content de voir comment notre équipe s’améliore. »

Les Remparts ont été insistants en début de match, mais ont été incapables de voir Andrew Coxhead et Thomas Caron déjouer Cregan. À force d’insister, la troupe de Patrick Roy s’est ramenée dans la rencontre en troisième période.

Laissé seul dans l’enclave, Nicolas Savoie a privé Cregan d’un jeu blanc avec neuf minutes à faire. Moins de deux minutes plus tard, en avantage numérique, Edouard St-Laurent ramené l’écart à un seul but.

« En troisième période, ça allait quand même bien. Par contre, quand ils ont marqué leur premier but, j’ai senti un peu de panique, expliquait Bruce Richardson. On se défendait plutôt que d’initier le jeu. »

Québec a bombardé Brendan Cregan avec 21 lancers au dernier tiers pour un total de 44 lancers. Tentant de compléter la remontée, les Remparts ont pressé le pas, mais un dégagement toléré en faveur de l’Armada a mis en furie les joueurs de Québec et Patrick Roy qui n’ont pas passé par quatre chemins vers les officiels.

« On ne peut pas utiliser ça comme excuses, déclarait Etienne Verette. Il faut jouer 60 minutes dans tous nos matchs. On veut se préparer pour les séries et ce match-là est décevant. On doit se préparer lors de nos trois derniers matchs. »

Le classement dans le viseur

L’Armada est impliquée dans une lutte sans merci pour le cinquième rang avec les Foreurs et les Olympiques. L’équipe laurentienne jouera d’ailleurs ses deux prochaines confrontations face à ces équipes, mercredi et vendredi prochain. Le tout fera la différence entre affronter les Voltigeurs ou s’opposer au Phoenix et les Tigres au premier tour.

« Oui, on regarde le classement. Je serais menteur de dire que je ne regarde pas. Il faut se concentrer sur nos performances. Ça ne donne rien de regarder une voiture si tu n’es pas capable de l’acheter, comparait avec humour Richardson. Moi, je ne regarde pas des Mercedes et des Ferrari, parce que je n’ai pas l’argent pour l’acheter. Ça veut dire qu’on doit se préparer pour gagner. »

L’écart qui sépare les Foreurs, les Olympiques et l’Armada n’est que d’un seul point. Les joueurs des Laurentides n’ont pas l’intention de lâcher le morceau.

« On dédie le reste de la saison à Reid et à sa famille. Tout le monde veut le rendre fier. Nous sommes une grande famille. Personne ne veut garder une once d’énergie. On veut complètement vider le réservoir sur la glace », racontait Tyler Hylland.

Luke Henman était absent samedi. Le Néo-écossais a perdu son grand-père au courant des derniers jours.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top