- PUBLICITÉ -
Alexandre Alain

Alexandre Alain et ses partenaires du jeu de puissance n’ont pas été mesure de marquer en trois occasions alors que les Islanders en ont réussi deux en trois chances, filant vers un gain de 3-0. (Photo Sylvain Charest)

Les Islanders blanchissent encore l’Armada

Quand Joël Bouchard a échangé Mark Grametbauer aux Olympiques de Gatineau, il ne se doutait pas qu’un an et demi plus tard, il reviendrait hanter son équipe avec les Islanders de Charlottetown. Vendredi, le cerbère a blanchi l’Armada pour une troisième fois en autant de départs avec la formation de l’Île-du-Prince-Édouard.

Lors de ces trois duels, la Flotte laurentienne s’est inclinée 3-0. Pour réussir son jeu blanc, le cerbère originaire de Halifax a repoussé 37 rondelles.

Les Laurentiens ont entrepris le match en force, contrôlant la rondelle pour la majeure partie du premier engagement et dirigeant 14 lancers. Samuel Montembeault en a pour sa part reçu huit au cours des 20 premières minutes. Au bout du compte, le pointage était de 0-0 au premier entracte.

C’est surtout lors des unités spéciales que le tout s’est joué. L’Armada a bénéficié deux avantages numériques au cours de période initiale, dont une de trois minutes après une pénalité majeure imposée à Pascal Aquin, qui a plaqué Charlie Roy par-derrière.

Son partenaire à la ligne bleue, Tobie Paquette-Bisson est allé à la défense de Roy et a reçu une pénalité mineure.

L’unité d’attaque massive de l’Armada n’a pas été en mesure de vraiment menacer le filet des Islanders, un peu comme lors des premiers matchs de la série contre le Titan.

Un but rapide

Au deuxième vingt, les locaux ont rapidement pris les devants quand Kameron Kielly a profité d’un jeu de puissance pour enfiler l’aiguille, ce qui allait devenir le but de la victoire. Daniel Sprong est celui qui l’a alimenté.

Cinq minutes plus tard, les Islanders se sont de nouveau retrouvés en avantage numérique et le résultat fut similaire. Alex Dostie a complété la manœuvre de Kielly et Sprong pour doubler l’avance des siens.

Au troisième tiers, les Insulaires se sont bien défendus en n’accordant que très peu de chances à leurs rivaux, même si ceux-ci ont obtenu 13 lancers.

Dillon Boucher a complété le pointage dans un filet désert. Montembeault a retraité au banc des siens à la faveur d’un sixième patineur alors qu’il restait plus de deux minutes au tableau.

Si on fait abstraction du nombre de lancers, les Islanders ont dominé la troupe laurentienne dans les autres colonnes. Au cercle des mises au jeu, ils en ont remporté 40 contre 26 et ils ont distribué 13 coups d’épaule contre seulement 5 pour les ouailles de Joël Bouchard.

L’Armada aura l’occasion de se reprendre dès samedi soir alors que le deuxième duel de la série sera présenté sur la patinoire du EastLink Center. Le coup d’envoi se fera à 18h, heure du Québec.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top