- PUBLICITÉ -
Sc 2018 03 22 5642

Alexandre Alain a joué les héros en prolongation contre les Foreurs, grâce à son troisième point du match. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Les Foreurs donnent une frousse à l’Armada

Les séries éliminatoires s'amorçaient jeudi soir dans la LHJMQ, y compris celle opposant l’Armada de Blainville-Boisbriand aux Foreurs de Val-d’Or. Alexandre Alain a joué les héros en prolongation, permettant à l’Armada de l’emporter par la marque de 3-2.

Le capitaine de la Flotte a profité d’une relance d’attaque rapide pour décocher un tir voilé battant le gardien des Foreurs, Mathieu Marquis, dans la partie supérieure, pour récolter son troisième point de la joute. L’Armada est sortie des blocs de départ avec force en période supplémentaire.

« Nous ne sommes pas satisfaits de la rencontre, avouait Alexandre Alain. Les gars n’étaient pas prêts à jouer. Plus ça avançait, plus on trouvait notre rythme. Nous avons eu une bonne prolongation. Il faut juste être meilleurs demain. »

Mathieu Marquis a tenu le fort pour les Foreurs en recevant 46 lancers au cours de la rencontre. Il a frustré l’attaque de la Flotte en de multiples occasions . Les joueurs de Joël Bouchard ont cependant raté de nombreux retours de lancers.

«C’était plaisant, j’étais dans l’action, j’étais concentré et les gars en avant de moi ont très bien travaillé », expliquait Marquis.

«La rondelle ne roulait pas pour nous et on ne méritait probablement pas qu’elle roule pour nous, jugeait l’entraîneur-chef de l’Armada, Joël Bouchard. Dans la vie tu as ce que tu mérites. On a eu plus de chances de marquer, mais les autres sont venus travailler et ils avaient plus de jambes que nous. »

La prolongation a été nécessaire à cause de David Henley. Le capitaine des Foreurs y est allé d’un boulet de la ligne bleue pour tromper la vigilance d’Émile Samson. Ce dernier n’a cédé qu’à une autre occasion sur 20 lancers.

Donner le ton avec un joueur en moins

Utilisés régulièrement en désavantage numérique ensemble depuis le début de la campagne, Alexandre Alain et Alex Barré-Boulet ont été les premières bougies d’allumage de l’Armada.

Lors d’une pénalité à Drake Batherson et en l’espace de 72 secondes la Flotte se donnait une priorité de deux buts au premier tiers. Alexandre Alain et Alex Barré-Boulet ont percé Mathieu Marquis.

« L’avantage numérique nous a donné de belles choses pendant le match, indiquait l’entraîneur-chef des Foreurs, Pascal Daoust, mais au début de la rencontre, ça nous a scié les jambes. »

Ces deux buts ont coûté cher aux Foreurs puisque à cinq contre cinq, après 60 minutes de jeu, Val-d’Or avait inscrit plus de buts que l’Armada. Avant la fin du premier engagement, Yan Dion profitait d’un manque de communication entre les défenseurs de la Flotte et Emile Samson pour réduire l’écart à 2-1.

Les Foreurs ont démontré beaucoup de ténacité au cours de la rencontre. La troupe de Pascal Daoust a fait preuve de robustesse. David Henley est passé bien près d’envoyer Alexandre Alain au pays des merveilles au cours de la rencontre. Val-d’Or a tenté de déployer un jeu défensif et a été en mesure de remporter plus de batailles à un contre un que lors du dernier affrontement entre les deux équipes.

Avant la rencontre, le trophée Jean-Rougeau a été remis à l’Armada. Dans la foulée, Tobie Paquette-Bisson a reçu le trophée Kevin Lowe remis au défenseur de la ligue ayant eu le plus grand impact sur le jeu défensif de son équipe.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top