- PUBLICITÉ -

Peyton Hoyt a de nouveau connu une bonne soirée à domicile. Ici, il redirige le disque derrière le gardien du Phoenix, Brendan Cregan. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Le Phoenix complète sa remontée pour couler l’Armada

Le Phoenix de Sherbrooke a tiré de l’arrière à deux occasions par deux buts, mercredi soir. L’Armada a été incapable de retenir le Phoenix alors qu’Alex-Olivier Voyer a marqué deux filets sans riposte dans une défaite de 5-3 des locaux.

Le natif de l’Estrie a enfilé le but de la victoire à mi-chemin en troisième période. Voyer a créé l’égalité en première moitié du deuxième vingt sur un tir qui a rebondi de la baie vitrée avant d’échapper à la vigilance de Mikhail Denisov.

Pourtant, en début de rencontre, et ce, après 22 secondes de jeu, la Flotte a pris les devants. Profitant de la circulation devant le filet Aleksi Anttalainen est allé d’une frappe de la ligne bleue qui a battu Brendan Creagan. Peyton Hoyt a dévié le tir de Samuel Bolduc au cours d’un jeu de puissance à la fin du premier engagement pour doubler l’avance de ses coéquipiers.

« J’ai comme une équipe bipolaire avec ces hauts et les bas. On joue une grosse fin de semaine de hockey. Nous sommes excités et contents. On commence fort et un moment donné on frappe un mur, décrivait Bruce Richardson découragé de ces montagnes russes. Quand je pense qu’on a passé la bosse, on a une baisse de régime. C’est à nous de voir ce qu’on peut faire de mieux et s’il y a des ajustements à effectuer. S’il le faut, peut-être même envoyer certains gars manger du maïs soufflé et prendre une pause. »

Au cours de cinq des six dernières joutes à la maison, Hoyt a participé à au pointage de la troupe laurentienne. Seulement trois de ses 11 points cette saison ont été amassés lors des matchs sur les patinoires adverses.

« Je pense que c’est juste du fait que c’est dur de ne pas performer devant une bonne foule, lançait Peyton Hoyt. L’atmosphère dans l’aréna fait en sorte qu’on est excité de jouer et de bien le faire. »

Toutefois, les choses ont dégénéré après le premier engagement de la Flotte. En l’espace de 55 secondes au début de la période médiane, Brendan Creagan et Mikhail Denisov ont flanché coup sur coup. Ryan DaSilva a saisi l’opportunité pour inscrire son deuxième et troisième de la saison sur deux tirs du haut des cercles de mises en jeu.

Dans l’intervalle, Anthony Poulin a poussé un soupir de soulagement en inscrivant son premier de la saison.

« On est arrivé en retard à cause du trafic et dans la partie. On ne patinait pas beaucoup avec la rondelle. On est revenu fort en deuxième période. DaSilva a marqué deux beaux buts et en troisième on a été patients et opportunistes », racontait Stéphane Julien qui avouait avoir eu une bonne discussion avec ses joueurs au premier entracte.

Félix Robert a cloué le cercueil de l’Armada en complétant le but d’assurance pour Sherbrooke.

Le Phoenix des Laurentides

Par ailleurs, la visite du Phoenix de Sherbrooke marquait le retour de cinq joueurs de la région. Le défenseur de Blainville, Alexandre Joncas, a connu sa meilleure soirée en récoltant trois passes, dont une sur le but de la victoire.

Même s’il n’était guère impressionné de sa performance, il en était autrement pour son environnement avec quatre autres joueurs de la région.

 « On ne voit pas ça souvent que plusieurs joueurs de Blainville se retrouvent dans la même équipe, analysait Joncas. C’est vraiment plaisant. Je joue avec eux depuis l’âge de 6-7 ans. »

Si le passé est garant de l’avenir, cette réunion entre Vincent et Julien Anctil, Samuel Poulin, Thommy Monette et Joncas n’est pas près de se conclure.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top