- PUBLICITÉ -

Miguël Tourigny, de l'Armada de Blainville-Boisbriand. Crédits: Sébastien Gervais.

Le manque d’opportunisme coule l’Armada

Même si elle affrontait l’une des formations les plus talentueuses de la Ligue de hockey  junior majeur du Québec (LHJMQ), l’Armada s’est bien débrouillée, sauf que son manque d’opportunisme lui a coûté la victoire et la troupe de Bruce Richardson a dû s’avouer vaincue devant les Sea Dogs de Saint John, vendredi soir, au Centre d’excellence Sports Rousseau, par la marque de 6 à 3.

Avant même le début de match, l’Armada savait que la tâche ne serait pas mince face aux Sea Dogs. L’équipe des Maritimes compte cinq joueurs qui appartiennent à des équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH). Les visiteurs ont rapidement imposé leur système de jeu et leur tempo en début de rencontre et les joueurs de l’Armada en avaient plein les bras. Le gardien Olivier Leclair a réalisé quelques arrêts clés, suffisamment pour maintenir son équipe dans la partie. Sauf qu’en milieu de période, les Sea Dogs sont enfin parvenus à capitaliser. Olivier Picard, avec un tir dévié, et Brady Burns, en s’emparant d’un retour, ont donné une priorité de deux buts à leur équipe. Sauf que les locaux ont répliqué rapidement. Le vétéran Zachary Roy a inscrit son 11e but de la saison avec un bon tir du poignet dans la lucarne en provenance de l’enclave. L’Armada a tenu bon, mais alors qu’Alexis Gendron était au cachot pour avoir accroché en toute fin de période, l’espoir des Islanders de New York William Dufour a montré toute l’étendue de son talent en marquant d’un tir du poignet puissant qui a battu Leclair sous le bloqueur avec 25 secondes à jouer en première période. Les Sea Dogs avaient les devants 3 à 1 en rentrant au vestiaire.

Les Sea Dogs avaient le couteau entre les dents en début de deuxième engagement. Peter Reynolds a marqué d’un excellent tir avec 19 secondes de jouées seulement. Leurs ardeurs se sont toutefois refroidies au cours de la période, car ils ont écopé de trois pénalités. L’Armada en a profité qu’une seule fois, par l’entremise de Jonathan Fauchon qui a profité d’une rondelle libre devant le filet, à la suite d’un beau jeu initié par Simon Pinard. C’était 4 à 2 après 40 minutes de jeu.

En troisième période, l’Armada a travaillé d’arrache pour tenter de réduire l’écart, mais elle a été incapable d’enfiler l’aiguille sur les nombreuses chances de marquer qu’elle a obtenues. Les Sea Dogs, eux, ont réussi à toucher la cible à deux reprises, deux fois provenant du bâton de Josh Lawrence. L’attaquant a d’abord marqué en milieu d’engagement grâce à une superbe montée à l’emporte-pièce en zone adverse. Puis, dans la dernière minute de jeu, dans un filet désert, pour mettre fin aux espoirs de l’Armada. La partie s’est terminée dans la confusion, puisque les officiels ont mis fin au match avec 37.9 secondes à faire en raison d’une baie vitrée fracassée par une rondelle.

Les échos de vestiaire

Jonathan Fauchon, qui a marqué le deuxième but de l’Armada, était fier de la tenue de ses coéquipiers malgré la défaite : « C’était une bonne équipe, mais tout le monde dans le vestiaire y croyait. On n’a pas mal joué du tout, on a juste donné trop de chances de marquer en plus de ne pas capitaliser de notre côté. Contre une équipe de ce calibre, c’est impardonnable. »

De son côté Bruce Richardson a souligné le travail de ses joueurs, qui ont atteint un sommet cette saison en matière de chances de marquer, mais comme la veille contre Chicoutimi, le résultat aurait sans doute été différent si ses joueurs avaient été plus opportunistes : « On crée notre propre chance. Est-ce que c’est un manque de concentration? Le manque d’expérience? Les vétérans de cette ligue saisissent plus d’opportunités. Ils ont cette touche-là. Nos jeunes joueurs de 17 ans ont peut-être encore besoin de s’ajuster, parce que vétérans marquent des buts. Pinard marque, Roy marque. Nos 17 et nos 18 ans ne sont peut-être pas encore rendus là. Il manque sans doute un peu d’instinct, mais ça va venir, parce que les chances sont là et tout le monde travaille fort. »

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top