- PUBLICITÉ -
Le Drakkar en vogue

Étienne Marcoux n'a rien à se reprocher lors des deux revers des siens alors qu'il a été fumant devant son filet.

Le Drakkar en vogue

Armada-Drakkar

C’est avec un recul de 0-2 dans la série demi-finale de la LHJMQ que l’Armada de Blainville-Boisbriand se présentera devant ses partisans mardi soir, puisqu’elle s’est inclinée 2-1 samedi après-midi à Baie-Comeau.

La première période a été pénible pour les hommes de Jean-François Houle qui n’ont obtenu aucun tir au but. Quelques rondelles ont été déviées au passage ou tout simplement bloquées avant d’atteindre la cible.

«Ce n’est pas arrivé souvent pour l’Armada ce genre d’engagement, a mentionné Houle. Nous ne gagnions pas nos batailles à un contre un. Nous n’avons pas joué un bon match.»

C’est le Drakkar qui a ouvert marque en milieu de premier tiers. Raphaël Bussières a poussé le disque derrière Marcoux en raison de son acharnement autour du filet.

«J’ai perdu la rondelle de vue. Je pensais l’avoir immobilisée, mais l’arbitre m’a dit qu’il la voyait encore», a expliqué Marcoux après la rencontre, lui qui a connu un excellent match.

En deuxième période, l’Armada a repris du poil de la bête et c’est un jeu parfait qui a mené au but de Marc-Olivier Roy alors qu’ils évoluaient à 5 contre 3.

L’égalité a perduré jusqu’à la fin de la deuxième période alors que Maxime Lamarche a pris le retour de Valentin Zykov réussir ce qui allait devenir le but gagnant.

Matteau sanctionné par Houle

Tout juste avant, les Laurentiens avaient réussi à écouler efficacement les deux minutes de pénalités de Stefan Matteau, une pénalité qui lui a valu les foudres de son entraîneur.

Les deux équipes étaient dans un changement ligne lors d’un arrêt de jeu et le numéro 23 du noir et blanc a asséné un coup à un adversaire. Le Drakkar s’est installé en zone des Blainvillo-Boisbriannais pour finalement marquer quelques instants après le retour de Matteau qu’on n’a pas revu par la suite.

Après la partie, la direction a décidé de libérer l’attaquant blainvillois. Joël Bouchard a offert à Matteau de revenir en avion le lendemain matin, mais le jeune homme a décidé de revenir dans l’autobus des partisans. Son père Stéphane, qui est aussi entraîneur-adjoint, a également fait le voyage de retour avec les partisans.

Marcoux spectaculaire

Étienne Marcoux a été passablement fumant au cours de la soirée en réalisant quelques gros arrêts voire plusieurs. Il a entre autres frustrés Valentin Zykov lors d’une chance de marquer de l’enclave, Macoux a sorti la jambière.

En deuxième, il a également réalisé un petit bijou quand il a plongé à sa gauche pour mettre la grosse mitaine sur la rondelle alors que celle-ci s’en allait péniblement derrière la ligne rouge.

«Étienne est une inspiration pour ses coéquipiers, il joue du gros hockey pour nous depuis le début de la saison et il a été encore excellent ce soir», a poursuivi Houle.

De retour à la maison

Le pilote de l’Armada est conscient que la tâche ne sera pas facile en revenant à la maison avec un recul de 0-2, mais au lieu de regarder la montagne devant lui, il préfère y aller un match à la fois.

«On y va toujours un match à la fois, nous n’avons pas perdu à la maison depuis le début des séries éliminatoires, ça va faire du bien de se retrouver devant nos partisans», a-t-il souligné.

Les entraîneurs regarderont les vidéos afin de trouver la faille dans la muraille défensive des Nord-Côtiers qui ne laisse pas beaucoup d’espace à cinq contre cinq tandis que l’avantage numérique de l’Armada a réussi un but en onze occasions et ce fut lors d’une double supériorité numérique.

Les matchs trois et quatre auront lieu au Centre d’excellence Sports Rousseau, mardi et mercredi soir, à 19h30.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top