- PUBLICITÉ -

Tyler Hylland ne regardera pas en territoire inconnu à la fin de la saison. (Crédit photo: Sylvain Charest)

L’avenir est défini pour Tyler Hylland et Alexander Katerinakis

L’avenir est scellé pour deux joueurs de l’Armada. Tyler Hylland et Alexander Katerinakis poursuivront leur parcours ensemble à l’Université Concordia l’an prochain.

Les Stingers de Concordia ont annoncé le tout la semaine dernière. Les deux joueurs de 20 ans iront rejoindre un ancien capitaine de la Flotte en Philippe Sanche.

« Philou, c’est un gars qui m’a énormément aidé dans ma carrière. Ça fait longtemps qu’on se connaît, avouait Tyler Hylland. On vient du même coin, lui, il est né à Mercier. Vu qu’il était avec les Stingers, c’était quelque chose qui m’intéressait et j’ai toujours aimé ça jouer avec lui et il m’a aidé tant à l’extérieur que sur la glace. »

Katerinakis précisait lui aussi que la présence de Sanche au sein de l’alignement des Stingers à clairement fait pencher la balance. À l’exception du hockeyeur de 23 ans, le Montréalais retrouvera Charlie Roy, Brendan Hamelin et Marc-Antoine Turcotte qui ont tous déjà évolué pour la Flotte.

« Il y a beaucoup de joueurs qui ont joué avec l’Armada qui évoluent à Concordia présentement et qui jouent de la même façon que moi et Tyler », stipulait l’actuel capitaine de l’Armada.

Oui pour l’équipe, mais pour les études aussi

Autant au niveau junior, le statut d’une organisation à son importance, autant qu’au niveau universitaire, la qualité d’enseignement à un aussi grand rôle que l’équipe sportive. Pour les deux hockeyeurs de 20 ans, lorsqu’il était question de l’école des affaires John Molson, il était hors de question de passer à côté de l’opportunité.

« Pour moi, je voulais étudier en administration ou en gestion. John Molson school Business est vraiment reconnu et c’est quelque chose qui a penché dans la balance. De plus, Marc-André Element, l’entraîneur actuel des Stingers, a été assistant-adjoint avec les Grenadiers quand notre équipe s’est rendu à la Coupe Telus », décrivait Tyler Hylland.

Hylland et Katerinakis pourraient ne pas se recroiser seulement sur la glace, mais également en cours. Les deux jeunes hommes étudient actuellement en gestion et administration au CÉGEP et songent bien sélectionner le même programme à l’université.

Se libérer la tête pour les séries

Tyler Hylland de son côté souhaitait sortir la nouvelle le plus rapidement possible. Il a d’ailleurs été sollicité de toute part, mais pour lui, aucun doute ne pouvait exister pour la suite. Advenant un parcours en ligne droite pour ce duo de 20 ans, une autre séparation était à toute fait pratique impossible.

Dans le camp de Katerinakis, il ne s’en cachait pas samedi dernier, mais rester à la maison était primordial pour lui. Néanmoins, les choses pourraient changer l’avenir du capitaine de l’Armada si une variable arrivait dans l’équation d’aujourd’hui.

« Pour moi, mon plan A, c’est toujours d’aller au niveau professionnel, précisait celui qui a été invité au camp d’entraînement du Canadien de Montréal en 2018. Le fait d’avoir pris cette décision pour un plan de rechange, ça nous aide à nous concentrer sur la saison parce que parfois, il y a beaucoup d’écoles qui t’appellent et qui veulent discuter avec toi. En faisant ça tôt, ça nous permet de se concentrer sur la fin de la saison et les séries. »

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top