- PUBLICITÉ -
Sc 2018 03 23 7762

Alexandre Alain, Alex Barré-Boulet et Drake Batherson ont été les bougies d'allumage pour l'Armada. (Crédit photo: Sylvain Charest)

L’Armada se reprend face aux Foreurs

L’Armada et les Foreurs s’affrontaient pour le deuxième match de la série, vendredi dernier. Blainville-Boisbriand a sonné la charge tôt dans la joute, en route vers un gain de 5-1 qui lui permettait de prendre l’ascendant 2-0 dans la série.

Si les hommes de Joël Bouchard ont été insatisfaits de leur début de rencontre lors de la première joute de la série, ce fut le contraire pour le second match. Alexandre Alain a repris là où il avait laissé la veille en marquant après 10 secondes de jeu.

« Nous sommes sortis en force dès le départ et nous avons gardé ça tout au long de la rencontre. La récompense est payante », exprimait Drake Batherson.

Alain a fracassé le record de concession pour le but le plus rapide en début de rencontre, tant en saison régulière qu’en séries éliminatoires. Le capitaine de la Flotte en a rajouté en fin de premier engagement en enfilant son deuxième de la rencontre. «Aujourd’hui on a eu plus de chance de marquer que jeudi soir, mais Marquis fait du bon travail», racontait Alexandre Alain.

Lors des deux périodes suivantes, Alex Barré-Boulet et Drake Batherson ont profité de la circulation devant Mathieu Marquis pour s’inscrire au pointage. Les deux attaquants complétaient le match avec deux et trois points chacun respectivement.

Commentant le premier but de l’Armada qui a jeté une douche froide sur sa troupe,  l’entraîneur-chef des Foreurs, Pascal Daoust a eu ces mots: Un deux contre un avec des joueurs de la qualité d’Alain et Barré-Boulet, ça se transforme rapidement en but. Pourtant, l’énergie était là. Par la suite, ç’a pris une grue et une remorque pour repartir.»

La troupe laurentienne a embouteillé les Foreurs tout au long de la rencontre. À tel point que les joueurs de Pascal Daoust ont décoché qu’un seul tir sur Emile Samson alors que Mathieu Marquis a été bombardé de 18 lancers au premier vingt.

«La seule erreur de Mathieu Marquis c’est qu’il n’a pas lancé au filet en première période », ironisait l’entraîneur des Foreurs.

L’Armada a conclu le match avec 38 tirs sur la cage de Val-d’Or. «Ce n’était pas de toute beauté», de dire l’entraîneur des Foreurs.

Barré-Boulet s’en est sauvé

L’intensité a monté d’un cran en période médiane. En perte d’équilibre, Alex Barré-Boulet a été frappé tout près de la tête par David Henley. Immédiatement, le capitaine des Foreurs recevait la visite des joueurs du Blanc et Noir. Le jeu physique s’est installé et les Foreurs en ont profité.

«C’est ce que ça fait quand tu joues souvent contre la même équipe, exprimait Joël Bouchard. Il y a des rivalités qui vont se créer et tant que c’est dans les règles de l’art je n’ai pas de problème avec ça. »

Val-d’Or a réduit l’écart de moitié à 2-1 par l’entremise de Maxim Mizyurin en période médiane. Cependant, Charles-Antoine Giguère avec son premier des séries redonnait une avance de deux buts à la Flotte.

«Quand on finit nos mises en échecs, l’Armada cafouille et ça provoque des revirements et des chances de marquer, analysait Pascal Daoust. Nos trois poteaux auraient pu être importants dans la rencontre, mais ils ne se sont pas convertis en buts. »

Les deux équipes se déplaceront en Abitibi-Témiscamingue pour les matchs trois et quatre de la série.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top