- PUBLICITÉ -
L'Armada se bute à Louis-Philip Guindon

Les joueurs de l'Armada ont tout tenté pour tromper la vigilence de Louis-Philip Guindon, mais ce dernier avait réponse à tout. Les Voltigeurs l'ont emporté 3-2 même si Blaiville-Boisbriand a obtenu 39 lancers contre 21 pur Drummondville.

L’Armada se bute à Louis-Philip Guindon

Armada 2 Voltigeurs 3

Après avoir remporté huit matchs d’affilée, l’Armada a encaissé, mercredi soir, une deuxième défait consécutive aux mains des Voltigeurs de Drummondville, cette fois par la marque de 3-2, en temps régulier.

Les ouailles de Jean-François Houle ont dominé 39-21 au chapitre des tirs au but, mais ils se sont butés à un Louis-Philip Guindon en pleine possession de ses moyens devant son filet.

Aaron Hoyles était au cachot pour avoir causé de l’obstruction quand les Voltigeurs ont ouvert la marque, à la toute fin de cet avantage numérique.

Matthew Boudens a déjoué Storm Phaneuf à l’aide d’un tir du revers dans la lucarne.  Le disque était venu de l’arrière du filet.

Quelques instants plus tard, c’était au tour de l’Armada de se retrouver en supériorité numérique alors que les visiteurs étaient punis à trois reprises de façon successive, offrant deux 5 contre 3 à l’équipe hôtesse, un de 1 min 39 secondes et un autre de 22 secondes, mais le Noir et Blanc n’a pu en profiter. Louis-Philip Guindon a été solide devant le filet des Voltigeurs au cours de cette séquence.

Les hommes de Jean-François Houle ont dominé la première période en ne sortant que très rarement de la zone des Drummondvillois. Après 20 minutes c’était 15-5 au chapitre des tirs au but des locaux, mais c’était 1-0 pour les Voltigeurs au tableau indicateur.

Ça brasse en deuxième

Olivier Caouette a doublé l’avance des Voltigeurs dès le début de la période médiane. Caouette s’est servi d’un joueur adverses comme écran pour tromper la vigilance de Phaneuf.

Avec un deuxième match en quatre jours, l’animosité entre les deux formations était palpable. Deux bagarres ont éclaté en peu de temps. Stefan Matteau a jeté les gants devant Jérémie Malouin et Aaron Hoyles a fait de même contre Lukas Balmelli.

Blessé au cou, Matteau n’est pas revenu dans la rencontre.

Le 24e tir de l’Armada aura finalement eu raison de Guindon. Philippe Sanche était bien placé dans l’enclave pour recevoir une passe de Marc-Olivier Roy pour y aller d’un puissant tir sur réception. Cédric Paquette a obtenu l’autre mention d’aide.

À 17:20, Jérôme Verrier a redonné une priorité de deux buts aux Voltigeurs, pendant qu’Élie Bérubé était au cachot. C’était un deuxième avantage numérique pour Drummondville et les deux ont rapporté autant de buts. À ce chapitre, l’Armada avait fait mouche une fois en quatre occasions.

Dix-neuf secondes plus tard, Tommy Giroux s’est transformé en joueur de baseball, à l’embouchure du filet, pour frapper la rondelle au vol et réduire l’écart à un seul but. Samuel Carrier avait envoyé la rondelle au filet.

Les joueurs de Blainville-Boisbriand ont continué de tourbillonner, en troisième période, mais ils n’ont pas été en mesure de créer l’égalité. Le défenseur Gabriel Vermette a stoppé Cédric Paquette, alors que Guindon était allongé sur la patinoire.

Le reste du match a été l’affaire de Guindon qui avait une réponse à toutes les attaques des locaux, réalisant un total de 37 arrêts au cours de la rencontre. Il a ainsi mérité la première étoile du match.

L’Armada tentera de renouer avec la victoire, vendredi, alors que l’Océanic de Rimouski sera au Centre d’excellence Sports Rousseau pour la première fois depuis que les Rimouskois ont éliminé Blainville-Boisbriand lors du septième match, l’an dernier, au deuxième tour éliminatoire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top