- PUBLICITÉ -
L'Armada remporte la bagarre de la 50

Storm Phaneuf obtenait un premier départ au Centre d'excellence Sports Rousseau, mais après avoir concédé trois buts sur cinq lancers, il a été remplacé par Étienne Marcoux

L’Armada remporte la bagarre de la 50

L'Armada de Blainville-Boisbriand a infligé un revers de 5-4 aux Olympiques de Gatineau devant 3040 spectateurs au Centre d'excellence Sports Rousseau.

C’est le quatrième duel entre les deux équipes qui se termine à la faveur des Laurentiens. Pour un deuxième de suite entre les deux formations, les spectateurs ont eu droit à un début de match robuste alors que quatre bagarres ont éclaté en première période.

Il n’y avait pas deux minutes de jouées quand Xavier Ouellet a fait une passe parfaite à Raphaël Pouliot entre les défenseurs. Celui-ci s’est retrouvé seul devant François Lacerte, qu’il a déjoué entre les jambières. Le gardien Storm Phaneuf a récolé l’autre mention d’aide. Le but a été réussi alors que l’Armada évoluait avec un homme en plus.

Une minute plus tard, Adam Chapman trompait la vigilance de Phaneuf pour créer l’égalité. Le troisième tir des Olympiques a placé les Gatinois en avance. Le défenseur Youssef Kabbaj a complété un beau jeu de passes pour faire scintiller la lumière rouge.

Cédric Paquette a ramené tout le monde à la case départ quand son lancer du poignet a fait bouger les cordages.  Le numéro 18 de l’Armada marquait un but dans un cinquième match de suite. Ouellet et Marc-Olivier Roy ont obtenu les mentions d’aide. L’Armada a ensuite profité d’un deuxième avantage numérique pour prendre les devants. Paquette y est allé d’un deuxième effort derrière le filet pour pousser la rondelle vers  Jess Tanguy, qui a marqué d’un angle restreint. Pouliot a obtenu son deuxième point du match.

Les Olympiques ont ensuite chassé Phaneuf du match en marquant un troisième but sur cinq lancers. Alexandros Soumakis a été l’auteur de ce but fatidique. Étienne Marcoux s’est alors amené en relève, mais il a été déjoué sur le premier tir envoyé en sa direction. Chapman a réussi son deuxième du match.

La première période n’aura pas été celle des gardiens puisqu’il s’est marqué sept buts en 20 lancers.

Bombardement en règle de l’Armada en 2e

Le gardien des Olympiques François Lacerte a réalisé plusieurs bons arrêts dans la première moitié de la période médiane, mais l’Armada a finalement nivelé la marque quand Jean-Christophe Laflamme a fait scintiller la lumière rouge à l’aide d’un tir puissant du cercle de mise en jeu.  Il s’agissait du 15e tir de l’engagement pour les ouailles de Jean-François Houle.

Nikita Kolesnikovs a effectué un lancer de la pointe qui a été stoppé par un joueur des Olympiques, mais le disque s’est dirigé vers Laflamme qui n’a pas pris le temps d’arrêter la rondelle avant de s’exécuter.

Christopher Clapperton a fêté son retour au jeu en propulsant l’Armada en avant. Bien placé dans l’enclave, il a trouvé le fond du filet après avoir accepté une belle passe de Tommy Giroux. Tanguy a également obtenu une passe.

L’Armada a dirigé un total de 19 rondelles en direction du filet de Lacerte, alors que Marcoux a reçu sept lancers.

En troisième période, l’Armada a protégé sa mince avance, mais Étienne Marcoux a quand même dû se signaler à deux reprises en fin de match pour protéger la victoire des siens.

Samedi, l’Armada recevra la visite des Remparts de Québec, qui auront assurément le feu dans les yeux puisqu’ils ont subi un cuisant revers de 9 à 3 contre l’Océanic de Rimouski.

Le Livre de bord

Xavier Ouellet a reçu le titre de joueur du mois de janvier dans la LHJMQ. Le capitaine de l’Armada a marqué quatre buts et récolté 12 passes en 11 parties, en plus de maintenir un différentiel de +8.

Le Lorrain Olivier D’Aoust, qui a été acquis par les Olympiques de Gatineau durant la période des transactions, a vu sa saison prendre fin. Il a été opéré à une épaule.

L’Armada a présenté sa mascotte Ami-Ral avant le match de vendredi. L’organisation a aussi accueilli trois anciens joueurs du Canadien, soit Yvan Cournoyer, Réjean Houle et Pierre Bouchard.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top