- PUBLICITÉ -
L’Armada rebondit pour vaincre les Saguenéens

En plus de bien jouer défensivement

L’Armada rebondit pour vaincre les Saguenéens

Clapperton dans les gradins

Insatisfait du peu d'intensité déployée par ses ouailles, la veille contre Drummondville, Jean-François Houle a décidé  de sévir et c’est son meilleur marqueur cette saison, Christopher Clapperton, qui a été la cible. Ce geste audacieux semble avoir réveillé sa troupe qui a disposé des Saguenéens de Chicoutimi par la marque de 5 à 2, vendredi soir.

«On veut que ça soit clair pour tout le monde: quand tu portes le chandail de l’Armada, tu dois jouer avec intensité. C’est notre philosophie depuis trois ans et ça ne changera pas, a mentionné Houle après la rencontre. On aime Clapperton et on sait qu’il pourra revenir encore plus fort. Ça va lui faire du bien mentalement et physiquement.»

Outre Clapperton, Philippe Sanche et Julien Bahl, toujours sur le carreau, s’ajoutent à la liste Danick Martel, qui est évalué au jour le jour, Ryan Tesink, qui devrait manquer quelques matchs, et Aaron Hoyles, suspendu pour sa pénalité obtenue à titre d’instigateur, dans les cinq dernières minutes du match contre les Voltigeurs, vendredi.

Pour remplacer ces nombreux absents, l’Armada a rappelé Philippe Chamberland, Brendan Hamelin et Charlie Roy.

Un lent départ

Le début de la rencontre était un peu brouillon pour les blainvillo-boisbriannais, mais les nombreux changements de trio et les nouveaux joueurs peuvent expliquer le tout.

Sébastien Sylvestre a profité  de cette situation en déjouant Étienne Marcoux dès la 65e seconde. Le spectre de la mauvaise partie de la veille était toujours présent dans la mémoire des spectateurs et la crainte de revoir le tout également.

Le capitaine Olivier Picard a pris les choses en mains. Employé au sein de l’avantage numérique, il s’est approché du filet et il s’est emparé d’une rondelle laissée libre dans le demi-cercle pour faire scintiller la lumière rouge.

C’est Samuel Hodhod qui avait laissé filer le disque en l’échappant après une belle manœuvre pour revenir devant le filet. Marc-Olivier Roy avait repéré Hodhod à l’embouchure du but protégé par Julio Billia.

Lentement mais sûrement la Flotte laurentienne a repris ses belles habitudes pour prendre le contrôle de la rencontre. Tout juste avant la dixième minute du deuxième tiers, Marc-Olivier Roy a soulevé la foule en marquant son premier but de la saison au Centre d’excellence Sports Rousseau, il en était à son deuxième match.

Chamberland et Emil Aronsson ont été ses complices. Deux minutes plus tard, Olivier Picard a effectué un tir parfait pour réaliser son deuxième but de la rencontre.

En fin d’engagement, Daniel Walcott était au banc des pénalités quand Janne Puhakka est passé dans le demi-cercle pour entrer en contact avec Marcoux. Charles Hudon en a profité pour réduire l’écart à un but.

Jean-François Houle a manifesté son mécontentement aux officiels, qui se sont consultés, mais le but a tout de même été accordé.

«Ce sont des choses qui arrivent dans le hockey, a indiqué Houle. Ça ne donne rien de s’emporter parce que des fois, ça ne fait que stresser les joueurs devants toi.»

Les jeunes joueurs de l’Armada ont pris les choses en main, en troisième période, pour consolider l’avance des Laurentiens. Antoine Dufort-Plante, qui était de la deuxième vague d’avantage numérique, a profité de la circulation lourde devant le filet adverse pour y aller d’un tir des poignets précis qui a frôlé le poteau pour ensuite pénétrer dans le filet.

Brendan Hamelin, qui s’était fait voler par Billia, en deuxième période, s’est repris au troisième tiers . Couché sur la glace, y allant d’un deuxième effort, il a réussi a envoyer la rondelle dans le demi-cercle derrière Billia. Elle s’est retrouvée sur le patin d’un défenseur avant de traverser la ligne rouge.

Le jeune homme originaire de St-Lin se souviendra longtemps de son premier but dans la LHJMQ.

«Quand j’ai reçu l’appel, à 21h30, vendredi,  je pensais plus à une passe, a-t-il mentionné timidement. Mon premier but, Jamais, je n’aurais pu me l’imaginer de cette façon.»

Dimanche, les Huskies de Rouyn-Noranda seront les visiteurs à 16h, au Centre d’excellence Sports Rousseau.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top