- PUBLICITÉ -
L’Armada pousse le Titan au bord du gouffre

Marc-Olivier Roy a déjoué Jacob Brennan en première période du match de mercredi à Bathurst.

L’Armada pousse le Titan au bord du gouffre

Série Armada-Titan

L’Armada de Blainville-Boisbriand s’est placée en position d’éliminer le Titan d’Acadie-Bathurst, mercredi soir, en l’emportant par la marque de 4 à 1 sur la glace du Centre régional K.C. Irving de Bathurst, pour prendre les devants 3-1 dans la série.

Une victoire de l’Armada, vendredi soir à Bathurst, signifie qu’il passe à la deuxième ronde et que le Titan se retrouve en congé, mais si c’est une défaite, la série se poursuivra le lundi 1er avril à 19 h, au Centre d’excellence Sports Rousseau.

Roy et Clapperton

L’avantage numérique des Blainvillo-Boisbriannais a sonné la charge en milieu de première période. L’Armada avait écoulé avec succès quatre minutes d’infériorité numérique en début de match, avant de profiter de sa première occasion en avantage numérique. Étienne Marcoux a d’ailleurs réalisé un gros arrêt pour conserver le pointage de 0-0.

Marc-Olivier Roy a complété le travail amorcé par Samuel Carrier pour ouvrir la marque.

Cinq minutes plus tard, Christopher Clapperton doublait l’avance des siens, avec la complicité de Cédric Paquette et de Xavier Ouellet. «Le trio de Clapperton, Roy et Paquette a joué un bien meilleur match que la veille, a indiqué Houle. En fait, nous avons tous mieux joué que la veille; l’effort était plus présent de notre côté.»

Aucun but n’a été marqué lors de l’engagement médian, mais dès les premières minutes du dernier tiers, Tommy Giroux a donné une priorité de trois buts au Noir et Blanc en marquant, alors que les Laurentiens évoluaient à court d’un homme. Danick Martel et Clapperton ont obtenu les mentions d’aide.

Clapperton sortait du banc des pénalités et l’Armada venait de tenir le coup lors d’un 5 contre 3 de 50 secondes.

Étienne Marcoux a perdu son jeu blanc à la sixième minute lors d’une pénalité à Cédric Paquette. Christophe Lalancette a fait bouger les cordages avec l’aide de Patrick Zdrahal et Raphaël Lafontaine.

Le capitaine Xavier Ouellet a mis le match hors de portée en marquant dans un filet désert, avec 1:17 à faire au match.

Profondeur et polyvalence

Les dernières semaines de la saison ont forcé l’entraîneur à donner plus de temps de glace à certains joueurs et même de placer des défenseurs en attaque.

David Bédard qui était sixième ou septième défenseur de l’équipe, depuis les Fêtes, s’est retrouvé sur un troisième trio en attaque, en raison des différentes blessures.

«C’est un plus pour une organisation de pouvoir compter sur des joueurs polyvalents, a mentionné Houle. Mercredi soir, il a joué un match solide à la ligne bleue. Martel, Marcus Hinds et Nikita Jevpalovs jouent du gros hockey pour nous, et ce, depuis le retour de Nikita des Championnats du monde. Un gars comme Philippe Sanche qui produit peu importe le rôle qu’on lui donne, c’est aussi un plus pour nous.»

Déjà des éliminations

Deux séries se sont terminées mercredi soir. Les Mooseheads d’Halifax ont envoyé les Sea Dogs de Saint John en vacances. Le Drakkar de Baie-Comeau a fait de même avec les Phoenix de Sherbrooke.

C’est donc dire que le Blainvillois Daniel Audette, l’Anneplainois Vincent Deslauriers ainsi que le Boisbriannais Carl Neill voient leur première saison dans le circuit Courteau prendre fin.

Les trois joueurs de 16 ans auront goûté aux séries éliminatoires au sein d’une équipe d’expansion.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top