- PUBLICITÉ -
L'Armada l'emporte à l'arrachée

Cédric Paquete a été laissé seul devant Philippe Trudeau en troisième et il a créé l'égalité à l'aide d'un lancer du revers dans la lucarne.

L’Armada l’emporte à l’arrachée

L’Armada ne l’a pas eu facile, samedi soir, mais elle est sortie de la patinoire avec la victoire pour prendre les devants 2-0 dans la série, avant de prendre la route en direction de Val-d’Or.

Les Valdoriens ont même pris les devants 4-3, en troisième période, grâce à un but de Pierre-Maxime Poudrier, avant que Cédric Paquette crée l’égalité une minute plus tard.

Stefan Matteau a réussi le but de la victoire, avec moins de neuf minutes à écouler, quand il a débordé le défenseur et coupé au filet pour déjouer Philippe Trudeau.

«Ce but fait vraiment du bien, a lancé le Blainvillois après la rencontre. Je me sens mieux sur la glace et j’ai vraiment ressenti de la fierté avec ce filet. La première série a été plus ardue pour moi, j’arrivais des Devils où je ne jouais pas tout le temps. En plus, j’ai été malade avant que ça commence.»

Trudeau solide

Même s’il a accordé cinq buts, le Blainvillois Philippe Trudeau n’a pas grand-chose à se reprocher au cours de ce match. Dès le début de la rencontre, il s’est signalé en frustrant Cédric Paquette lors d’une descente à deux contre un.

Paquette s’est repris plus tardn grâce à une mise en scène similaire de ses partenaires de trion Christopher Clapperton et Marc-Olivier Roy.

À la fin de l’engagement, Trudeau a permis à son équipe de retraiter au vestiaire avec un déficit de seulement un but, quand il a stoppé Clapperton qui s’était vu octroyer un tir de pénalité.

Loïk Poudrier a nivelé la marque au début de la deuxième période, mais Clapperton et Danick Martel ont marqué deux buts en l’espace de 73 secondes pour redonner une priorité de deux buts aux locaux.

Arteem Sergeev a profité d’une rare largesse d’Étienne Marcoux pour enfiler le deuxième de son équipe. Randy Gazzola ramenait tout le monde à la case départ, grâce à un but des plus bizarres: le défenseur des Foreurs a lobé la rondelle en direction du filet, Xavier Ouellet a tenté de la prendre avec sa main, mais elle a dévié vers le filet avant de toucher Marcoux et de traverser la ligne rouge.

«Étienne a tellement fait d’arrêts-clés au cours des deux premiers matchs, a lancé Jean-François Houle. Ce sont des choses qui arrivent; ils ont eu neuf tirs en deuxième et nous 19. Ils ont été plus opportunistes. Nous avons quelques bémols en défensive; on devra travailler là-dessus.»

Des Foreurs plus coriaces

Aux dires de l’entraîneur des Foreurs, Mario Durocher, les vrais Foreurs se sont présentés sur la glace du Centre d’excellence Sports Rousseau et cette rencontre prépare bien la suite des choses.

«Je pense que leurs défenseurs étaient tannés de voir nos joueurs arriver, a-t-il lancé après le match. Nos coups d’épaule vont porter fruits, plus la série avancera.»

Les Foreurs s’en vont chez eux avec la ferme intention de revenir à Boisbriand pour un cinquième match. «On devra sauter sur la glace comme si c’était un septième match, a indiqué Durocher. Le premier match est complètement effacé; il faut construire sur ce qu’on a fait ce soir. Nous devons mieux contrôler l’enclave devant notre gardien.»

Pour cette rencontre, les Foreurs étaient privés d’Anthony Mantha, meilleur buteur du circuit Courteau en saison régulière, suspendu pour une rencontre pour avoir enlevé le casque de Samuel Carrier lors d’une bagarre.

«Anthony nous manque, surtout sur le jeu de puissance, a avoué l’entraîneur. Quand il est sur la glace, il attire l’attention, ce qui donne plus d’espace pour les autres. »

Un trio qui ne dérougit pas

Le trio Paquette-Roy-Clapperton ne semble pas vouloir ralentir. Après avoir récolté 20 points lors des deux derniers matchs, les trois comparses ont continué dans la même direction en obtenant sept points.

«Nous sommes des piliers offensifs, dans cette équipe, et nous devons livrer la marchandise, a humblement souligné Cédric Paquette, la première étoile de la rencontre. On a connu de bonnes séries, l’an passé, mais ce ne fut pas suffisant; on veut aller plus loin cette année.»

La rencontre se transporte maintenant au Centre Air Creebec de Val-d’Or, où seront présentés les matchs numéros 3 et 4 de la série quart de finale, mardi et mercredi.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top