- PUBLICITÉ -
L'Armada en perd une en fusillade

Vincent Richer a marqué son premier but de la saison contre l'Océanic

L’Armada en perd une en fusillade

Armada 4 Océanic 5 (fus)

L'Armada de Blainville-Boisbriand s'est inclinée pour une des rares fois de la saison en fusillade, samedi après-midi, alors que l'Océanic de Rimouski l'a emporté par la marque de 5-4.

Les ouailles de Jean-François Houle n’on pas été en mesure de conserver leurs avances alors qu’ils ont mené 2-0, après 20 minutes et 4-2, après 40.

«C’est ce qu’il y a de plus décevant aujourd’hui, ces trois avances perdues, a admis Houle. Nous avons joué un bon mach contre une excellente équipe qui nous a mis beaucoup de pression en troisième période.»

Film du match

Les deux équipes ne se sont rien donné au cours des 15 premières minutes de jeu. C’est l’Armada qui a été la première formation à s’inscrire au pointage quand Jean-Christophe Laflamme a trompé la vigilance de  Jacob Gervais-Chouinard.

Le jeune défenseur Élie Bérubé, qui a été rappelé de l’Albatros du collège Notre-Dame, a obtenu une mention d’aide à son premier match dans la LHJMQ. Matt Provost a été l’autre complice.

«Bérubé a joué un très bon match, a indiqué Houle. Il a eu beaucoup de temps de glace et il n’a pas mal paru. Nous sommes bien contents du travail qu’il a accompli.»

Trois minutes plus tard, Vincent Richer marquait son premier but de la saison.  Il était le seul joueur régulier de la formation blainvillo-boisbriannaise à ne pas avoir fait scintiller la lumière rouge depuis le début de la campagne.

Samuel Aquin et Olivier Hinse ont été ses complices. Les hommes de Jean-François Houle ont retraité au vestiaire forts d’une avance de 2-0. «C’est une des plus beaux buts de l’année, a indiqué l’entraîneur. Il y a eu trois ou quatre bonnes passes et Richer a foncé au filet pour marquer.»

L’Océanic de Rimouski n’a pas mis de temps à répliquer en début de deuxième période. L’Armada évoluait avec un homme en plus quand Étienne Marcoux a cédé pour la première fois de la saison. Jean-François Plante a réduit l’écart à un but en marquant en désavantage numérique, à 33 secondes du début du deuxième vingt.

Trois minutes et demie plus tard, Alexandre Maillet profitait de la présence de Bérubé au banc des pénalités pour créer l’égalité.

Comme en première période, l’Armada a touché la cible  en fin d’engagement.  Jess Tanguy a réussi son 18e de la saison, alors que le Noir et Blanc évoluait en avantage numérique. Xavier  Ouellet et Raphaël Pouliot ont obtenu des mentions d’aide.

Christopher Clapperton faisait bouger les cordages une minute plus tard, inscrivant son 16e de la campagne. Cédric Paquette et Vincent Richer avaient orchestré la mise en scène.

Les locaux n’avaient pas dit leur dernier mot puisqu’ils créaient l’égalité en début de troisième période. Le duo composé d’Alex Belzile et Jérôme Gauthier-Leduc a préparé les buts de Mallet et Peter Trainor.

Le troisième engagement a été l’affaire de l’Océanic, qui a obtenu 12 tirs au but, contre trois pour l’Armada. La prolongation n’a pas permis de faire de maître, si bien qu’on s’est retrouvé en fusillade.

Les trois premiers joueurs à s’élancer de chaque côté n’ont pas été en mesure de déjouer les gardiens Étienne Marcoux, chez l’Armada, et Carl Hozjan, chez l’Océanic. Hozjan est venu en relève à Gervais-Chouinard au début de la troisième période.

Auteur de deux buts au cours de la rencontre, Malle a finalement déjoué Marcoux, mais Raphaël Pouliot prolongeait le suspense en marquant à son tour.

Jakub Culek a donné la victoire à l’Océanic en faisant bouger les cordages sur le cinquième tir de son équipe. Tommy Giroux n’a pas été en mesure de compter.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top