- PUBLICITÉ -

Gabriel Waked a été mis à l'épreuve 28 fois. Il a cédé pour la première fois contre Louis-Filip Côté. (Crédit photo: Sylvain Charest)

L’Armada à la traîne face aux Huskies

Une lourde commande attendait l’Armada avec la visite des Huskies de Rouyn-Noranda à Boisbriand. La troupe de Mario Pouliot a profité d’un but en désavantage numérique pour l’emporter 4-2.

Félix Bibeau a inscrit le but de la victoire pour la formation de l’Abitib-Témiscamingue alors qu’il avait bloqué un tir en zone défensive. Rafaël Harvey-Pinard a enfilé le but d’assurance au début du dernier tiers.

La troupe laurentienne a profité de ses unités spéciales pour prendre les devants de la dance face aux Huskies. Samuel Bolduc grâce à un solide plomb avait ouvert le pointage. Un peu plus tard au premier tiers, Joël Teasdale est parvenu à déjouer un gardien adverse pour la quatrième fois de la saison en désavantage numérique avec son 18e filet de la campagne.

Dans la période d’année qu’on est. Avec la période de l’année et l’absence d’Emile, les joueurs ont fait preuve de beaucoup d’engagements. On a manqué un peu d’opportunisme. »

Louis-Filip Coté permettait aux Huskies de créer l’égalité avec sa huitième réussite de la saison. C’était également son premier but en près de trois ans avec l’uniforme des Huskies. Ryan MacLellan a imité son nouveau coéquipier en déjouant Gabriel Waked d’un tir de l’enclave que le portier Blanc et Noir souhaiterait revoir.

« J’ai aimé comment on a progressé au cours du match, lançait Mario Pouliot qui a vu Louis-Filip Côté être chassé de la joute à mi-chemin de la rencontre. En première période on ne jouait pas rapidement offensivement. On n’attaquait pas comme d’habitude. On tentait une passe de trop. J’ai trouvé qu’en deuxième on ne leur a pas donné quelque chose »

Dans la défaite, bien des joueurs de l’Armada ont connu un fort match. C’était le cas de Luke Henman. Si le Néo-écossais a été la cible de quelques critiques, ce soir, il n’avait rien à se reprocher.

« Depuis un mois, on voit une progression dans son jeu. La pause des Fêtes lui a fait du bien. Il a joué beaucoup de hockey avec les camps de la LNH et les séries de 2018. Henman ne pèse pas 225 livres, lançait l’entraîneur de 41 ans. Il pèse 145 livres avec du change dans les poches. Un moment donné ça l’a un impact. (…) Ce soir il a pris les choses en mains. J’aurais peut-être aimé qu’il dirige un peu plus de rondelles au filet. Il a bougé ses pieds, il a généré offensivement. »

Un protecteur buccal fait jaser

En octobre dernier, Alexander Katerinakis a été pris en défaut pour avoir mal porté son protecteur buccal. Vendredi dernier, cette protection est revenue à l’ordre du jour alors que le capitaine de l’Armada a été chassé non pas une fois, mais deux fois pour la même raison.

Bruce Richardson n’avait pas été tendre à l’endroit de son protégé en octobre dernier et cette fois-ci, il ne l’était pas plus.

« Katerinakis se pénalise et il pénalise l’équipe. Un moment donné mon travail c’est de le faire comprendre. C’est réarriver ce soir alors que ce ne s’était pas produit et c’est sous sa responsabilité en tant que meneur d’avoir le protecteur buccal. Après ça il passe 20 minutes en punition pour quelque chose qui n’a aucun, aucun impact sur le jeu », a insisté Bruce Richardson.

Par ailleurs, Charles-Antoine Giguère a été échangé aux Wildcats contre un choix de deuxième ronde en 2020. De son côté Thomas Éthier a été cédé au Drakkar de Baie-Comeau contre deux sélections également en 2020 de 3e et 5e tour.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top